Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Protection des eaux


En usage courant

Actualité publiée le : 11/10/2017 Culture : Viticulture, Cultures légumières, Cultures tropicales, Horti-PPAM, Grande Culture, Arboriculture

Suivi de la qualité de l’eau

Dans le cadre de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), l’état de la qualité des eaux souterraines et superficielles fait l’objet d’un suivi régulier organisé par les Agences de l’Eau et les groupes régionaux de lutte contre la pollution des eaux par les pesticides.

En 2007, un rapport de l’IFEN (Institut Français de l’Environnement), dont les activités ont été reprises par le service des statistiques du Ministère en charge du Développement Durable, a montré la dispersion des pesticides dans les milieux aquatiques.

Chaque année après les campagnes d’analyses, la synthèse des suivis est disponible par département sur les sites des agences de l’eau et de l’Observatoire des résidus de Pesticides.

Protection des aires de captage

Ces dispositions peuvent concerner de larges territoires dont les usages sont multiples. Une liste des captages prioritaires a été établie lors du Grenelle de l’Environnement.

La démarche de protection de ces aires vise dans un premier temps à établir le diagnostic des pressions afin d’agir sur l’ensemble des sources de contamination par des mesures réglementaires (arrêtés préfectoraux) ou incitatives (dispositifs d’aide à l’achat de matériel de désherbage alternatif, mise en place d’un plan de désherbage communal…).

Bonnes pratiques pour protéger les ressources en eau

L’objectif du développement des bonnes pratiques phytosanitaires est de minimiser voire de supprimer les impacts de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques sur l’environnement (milieux et êtres vivants).

Une première action corrective consiste à diminuer ces utilisations par la mise en œuvre de la protection intégrée.

Outre la diminution directe des utilisations, d’autres actions sont possibles :

  • La substitution de molécules ;
  • L’amélioration des techniques d’épandage ;
  • La sélection de pratiques culturales et de systèmes de culture permettant de limiter les processus de dispersion ;
  • La gestion orientée des éléments du paysage.

 

 

 

Les bonnes pratiques phytosanitaires, quant à elles, sont des mesures de précautions prises lors de l’utilisation et concernent les phases amont et aval de l’intervention et le traitement en lui-même.

Elles font référence à des dispositions conseillées ou réglementaires, notamment liées à l’arrêté du 12 septembre 2006, celui-ci ayant pour objectif principal la protection des ressources en eau.

L’objectif de ces bonnes pratiques est de prévenir :

  • Les pollutions ponctuelles en évitant les accidents, incidents et pratiques à risque. 
    Le programme européen TOPPS a fait une excellente synthèse sur l’ensemble des pratiques conseillées.
  • Les pollutions diffuses en privilégiant des méthodes alternatives ou d’autres actions limitant les transferts.



Pour en savoir plus

Bonnes pratiques

 

Arrêté du 4 mai 2017 (Mise sur le marché et utilisation)

La rubrique « Qualité de l’eau » propose de nombreux documents intéressant la protection des ressources en eau

Zones non traitées en cultures légumières

Projet Prowadis propose des solutions concrètes aux problèmes de dérive de pulvérisation et de ruissellement afin de mieux protéger les ressources en eau.

 

La rubrique « Maîtrise des pollutions » propose un ensemble de documents intéressant la protection des ressources en eau

Maintien voire développement de la présence  de zones tampons limitant la vitesse de ruissellement  des eaux pluviales - Guide de l'Agroécologie en Viticulture (INAO, IFV) – 2017

Évaluation des risques liés aux pesticides pour les écosystèmes aquatiques. Recommandations issues du programme de recherche « Pesticides » (Commissariat général au Développement Durable - N°218 Décembre 2015)

 

Guide méthodologique - Protection d’aire d’alimentation de captage en eau potable contre les pollutions liées à l’utilisation de fertilisants et de pesticides - site developpement-durable.gouv.fr

Suivi des contaminations

Le site « Eau France » présente la Directive cadre sur l’eau dont les pesticides sont un des volets.

Vous trouverez sur le site du ministère chargé de l’Environnement, un ensemble de données caractérisant la présence des pesticides dans les eaux :

Observation et statistiques

Les pesticides les plus rencontrés dans les eaux continentales

 

Protection des aires de captage

Le site du ministère chargé de l’Agriculture précise les différents captages concernés dans le cadre du Grenelle de l’environnement : La préservation de la ressource en eau et captages Grenelle

L’ Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) présente les actions en faveur de la restauration de la qualité de l’eau

 

Les deux plaquettes suivantes s’intéressent à la maîtrise des pollutions, ponctuelles et diffuses :

 

Le projet TOPPS, acronyme de "Train the Operators to Prevent Pollution fromPoint Sources by pesticides", est un projet européen ayant duré 3 ans (nov. 2005 – oct. 2008) couvrant 15 pays,et co-financé par l’ECPA (EuropeanCrop Protection Association) et la Commission Européenne. 
TOPPS a identifié les bonnes pratiques de gestion des produits phytopharmaceutiques et les a diffusé au travers de l’information, de la formation et de démonstrations à grande échelle en Europe pour réduire les pollutions ponctuelles par les produits phytopharmaceutiques. Le programme a produit notamment un référentiel contenant près de 400 préconisations.