Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Association élevage et cultures perennes


Document


Actualité publiée le : 23/01/2018 Culture : Viticulture, Cultures tropicales, Horti-PPAM, Arboriculture Source : EcophytoPIC / Auteur : S. Blocaille

L’introduction d’animaux dans les cultures pérennes existe depuis le moyen-âge dans les exploitations agro-sylvo-pastorales. Certaines pratiques ont perduré jusqu’à nos jours, comme les prés-vergers en Normandie, les pâturages ponctuels dans les vignes, lavande et oliveraies en PACA ou encore les associations élevage porcins et châtaignerais en Corse. Toutefois réintroduire des moutons, des cochons ou des volailles dans un verger intensif moderne est aujourd'hui une pratique marginale.

La définition du verger élevage implique un pâturage ou un parcours d'animaux sous les arbres. La précence des animaux peut être ponctuelle ou permanante. Les animaux d'élevage pouvant être utilisés sont les ovins, les cochons, les oies et les poules. Les principaux avantages en protection des cultures de cette association sont :

- la réduction de la pression phytosanitaire de certains ravageurs ou maladies (exemple: carpocapse/tavelure sur pommier) par les animaux qui consomment les fruits et les feuilles au sol.

- la tonte de l'herbe par les moutons et les oies. Il y a donc une économiqe d'intrants et de GES par la réduction du nombre de passages avec un tracteur.

- la réduction des campagnols par prédation et par l'effet de piétinement.

Par contre, cette technique demande du travail suplémentaire et des compétences en élevage. Elle peut engendrer des risques de dégradation des parties basses des arbres, et donc de mise en péril de la récolte suivante. Les aspects réglementaires peuvent aussi décourager, notamment à cause des frais supplémentaires (identification, abattoir).

 



Pour en savoir plus