Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Lutte contre les adventices


En expérimentation

Actualité publiée le : 28/10/2014 Culture : Cultures légumières, Cultures tropicales, Horti-PPAM, Grande Culture

La lutte contre les adventices à l’aide du biocontrôle peut être réalisé par différents moyens : 

* au niveau de l’habitat, profitant naturellement des prédateurs de graines de mauvaises herbes ou des bactéries

* par l’utilisation de moyens biologiques : mycoherbicides et auxiliaires 

* par allélopathie et substances naturelles

Les moyens de lutte biologique contre les adventices sont peu avancés et les études de l’effet des auxiliaires du sol en tant que consommateur de graines sont encore à leur début. Néanmoins, on s’intéresse de plus en plus, à l’intérêt de préserver une faune ayant un régime alimentaire totalement ou partiellement granivore. Ces auxiliaires, comme les insectes de la famille des carabidés, pourraient contribuer à limiter le stock semencier des adventices et ainsi être une méthode préventive. 

Il existe aussi certaines rhizobactéries qui ont la capacité de réduire ou inhiber la croissance des adventices par la sécrétion de toxines.

Les mycoherbicides sont des préparations à base de champignons (spores, mycélium,…) provoquant une maladie spécifique qui permet de lutter contre les mauvaises herbes avec un spectre d’action souvent limité voire spécifique. Elles s’appliquent au champ sous la forme de suspensions pulvérisées. 
Pour lutter contre les adventices des cultures ou les plantes envahissantes, certains organismes auxiliaires phytophages peuvent être utilisés. Bien qu’elle permette la diminution du recours aux herbicides par les collectivités ainsi que la lutte contre les espèces végétales envahissantes dans les zones difficiles d’accès, cette méthode est peu adaptée pour le désherbage en agriculture qui exige de la réactivité. 
L’utilisation de mycoherbicides et d’auxiliaires est restée limitée à certains pays du fait d’un manque d’efficacité de ces outils mais aussi de la spécificité de la lutte qui vise essentiellement une espèce et qui donc ne gère pas les compositions floristiques diverses fréquentes dans nos contrées.

Certaines plantes à propriétés allélopathiques peuvent être utilisées comme des bio-herbicides contre certaines adventices tout comme des substances naturelles comme de la farine de gluten de maïs par exemple. 

L'acide nonanoïque (C9H18O2), obtenu par extraction végétale, destructure la cuticule entraînant la perméabilisation des cellules. Ceci engendre une déshydratation quasi immédiate des tissus, avec effet visible dans les 2 heures qui suivent l'application.

Ces produits sont utilisables pour le désherbage de la vigne, l'épamprage de la vigne et le défanage de la pomme de terre.



Pour en savoir plus

2017-020 / Diminuer l’usage d’herbicides conventionnels au moyen d’un herbicide défanant et dessicant de biocontrôle

Accès aux Articles "Désherbage naturel"

Accès aux Articles "Désherbage naturel"

Biofumigation et allélopathie - Rubrique Prévention-Prophylaxie / Techniques culturales

Guide pratique pour la conception de systèmes de culture légumiers économes en produits phytopharmaceutiques 

Fiche technique n°25 : Les techniques en cours d’étude

Hyperparasites, faune et flore auxiliaire:

- les insectes granivores

Fiche 59 Emploi de mycoherbicides 


Fiche 61 Auxiliaires phytophages contre les adventices ou végétaux envahissants

AFPP - 22e Conférence du COLUMA :

* Un état des connaissances sur la prédation des graines d’adventices par les invertébrés 

* Effects of crop management and stubble tillage on weed seed predation 

* Growth suppression of annual weeds by rhizobacteria in different cropping systems 

* Exploitation des propriétés allélopathiques des plantes locales contre Striga Hermonthica au Burkina Faso