Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Piégeage à phéromones


En usage courant

Actualité publiée le : 12/12/2014 Culture : Viticulture, Cultures légumières, Cultures tropicales, Horti-PPAM, Arboriculture

Cette méthode repose sur l’utilisation de phéromones (composés intervenant dans la communication entre les individus d’une même espèce) pour attirer puis piéger des insectes ravageurs.

Le piégeage à phéromones peut être utilisé soit comme une méthode de surveillance (cf. Rubrique « Outils de surveillance ») pour la détection des périodes de vols et le suivi des populations, soit comme une méthode de lutte en tant que telle, à savoir la capture de masse des ravageurs. C’est la méthode décrite ci-dessous.

Les pièges sont répartis dans la parcelle à une densité raisonnée en termes de coûts et d’efficacité et diffusent des phéromones capables d’attirer les individus des deux sexes (phéromones d’agrégation), ou seulement les mâles (phéromones sexuelles). Dans ce dernier cas, il s’agit d’empêcher les accouplements en piégeant les mâles avant qu’ils n’aient pu rencontrer les femelles. Les pièges utilisés peuvent être de différents types : récipients empêchant la sortie des individus capturés, plaques à surface engluée, pièges associés à un insecticide, pièges à eau/huile (ravageurs tués par noyade).

Pour renforcer l’attraction des ravageurs vers les pièges, les phéromones peuvent être associées à des attractifs alimentaires (fiche « Utilisation d’attractifs ») ou couplées à des pièges colorés (fiche « Piégeage chromatique »).

Quelques précautions sont à prendre pour la mise en œuvre de la technique du piégeage sexuel :

1. Les parcelles doivent être suffisamment grandes et isolées pour éviter :

  • que des femelles fécondées à l’extérieur ne viennent pondre dans la parcelle ;
  • que les phéromones n’attirent les individus provenant des alentours dans la parcelle.

 

 

Les bordures doivent notamment être particulièrement renforcées afin que les ravageurs présents dans la parcelle soient attirés vers l’extérieur et que ceux provenant de l’extérieur n’y pénètrent pas.

2. Les pressions de ravageurs ne doivent pas être trop fortes car les individus non piégés continueraient à se multiplier, sans que le piégeage aboutisse à une réduction des populations.

La méthode est par nature très sélective mais on notera toutefois que des auxiliaires peuvent aussi être attirés dans les pièges du fait que certaines espèces repèrent leur hôte ou leur proie dans le milieu via leurs phéromones.



Pour en savoir plus

Accès aux Articles "Piégeage à phéromones"

Accès aux Articles "Piégeage à phéromones"

Accès aux Articles "Piégeage à phéromones"

Accès aux Articles "Piégeage à phéromones"

Utilisation d’attractifs - Rubrique Méthodes de lutte / Biocontrôle

 

Piégeage chromatique - Rubrique Méthodes de lutte / Méthodes physiques

 

Outils de Surveillance - Rubrique Surveillance

Guide pour la conception de systèmes de culture légumiers économes en produits phytopharmaceutiques – Fiche technique n°13 Piégeage de masse

 

Guide pour la conception de systèmes de production fruitière économes en produits phytopharmaceutiques – Fiche technique n°18 Piégeage massif par piège attractif

 

Guide pour la conception de systèmes de culture tropicaux économes en produits phytopharmaceutiques – Fiche technique n°12 Piégeage de masse

 Partage d'expérience : piégeage de la cécidomyie orange du blé - Site boitagri.com (réseau FARRE)

Biocontrôle: Médiateurs chimiques - Posters réalisés dans le cadre du Colloque organisé par l'ENSAIA et l'Université de Lorraine : Le Biocontrôle - concilier respect de l'environnement et agriculture compétitive

Fiche 45 Capture en masse des ravageurs

Royer L., Delisle J. (2005). Utilisation des pièges à phéromone sexuelle dans la gestion des ravageurs. Dans Regnault-Roger C. (2005). Enjeux phytosanitaires pour l’agriculture et l’environnement. Editions TEC & DOC-Lavoisier : 663-678.

Index acta biocontrôle - Rubrique « 3 - Phéromones et kairomones »

 

Index acta biocontrôle - Rubrique « 5 - Autres »:

- 5.1a/ Piégeage sexuel

- 5.1b/ Phéromones d'agrégation

Endure Information Centre

  • Aller à : Méthode>Méthodes non chimiques>Méthodes biotechniques>Pièges à phéromones
  • Lutte intégrée contre le charançon noir dans les systèmes de culture bananière