Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Plantes pièges


En usage ponctuel

Actualité publiée le : 30/01/2015 Culture : Cultures tropicales, Horti-PPAM, Grande Culture

L’intérêt des plantes-pièges est d’empêcher un ennemi des cultures de se conserver et donc de poursuivre son cycle ou d’empêcher l’attaque de cet ennemi.

On peut alors distinguer deux types de plantes-pièges dont le facteur principal d’efficacité est l’attractivité :

  • plantes sensibles qui seront détruites ce qui conduira également à la destruction de l’ennemi ;
  • plantes résistantes qui auront un effet direct néfaste sur l’ennemi par émission de toxines, par réaction hypersensible (auto-destruction) ou par reprise du cycle sans possibilité d’alimentation pour l’ennemi concerné.

 

 

Les plantes pièges sont principalement utilisées actuellement dans les cultures suivantes :

  • betterave et pomme de terre contre les nématodes ;
  • colza contre les méligèthes et les orobanches ;
  • plantes ornementales contre les thrips.

 

 

La bonne gestion des plantes pièges est impérative notamment en matière de destruction de celles-ci. En effet, un risque de développement du bio-agresseur reste important si la gestion de la plante piège n’est pas bien réalisée.



Pour en savoir plus

Articles "Plantes pièges"

Articles "Plantes pièges"

 

Nématodes sur colza

Articles "Plantes pièges"

 Les plantes-pièges en horticulture  - Témoignage (Site Astredhor)

Aménagement de zones attractives / répulsives - Rubrique Prévention - Prophylaxie / Gestion des cultures

 

Rubrique Innovation en marche

 

 

GAMOUR : Gestion Agro-écologique des MOUches à la Réunion - CASDAR 2008

Decoin M. (2009). Des couverts végétaux biocontrôleurs de ravageurs et de maladies. Phytoma n°624-625 : 19-20.

 

Pineault D., Boulet C., Benharrat H. (2010). L’orobanche rameuse, les plantes-pièges et le feu. Phytoma n°630 : 32-35.

Fiche 36 Plantes-pièges contre les ravageurs

Implanter des cultures pièges à bio-agresseurs

Endure Information Centre
Nématodes à galles, l’atout des plantes pièges