Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Janvier 2018


Dossier


Actualité publiée le : 31/01/2018 Source : Presse agricole Références : Janvier 2018

La sélection des articles de presse de janvier 2018 en rapport avec la Protection intégrée des cultures



Pour en savoir plus

 N°710

Actualités
4/ Palmarès Sival 2018 : alternatifs à l’honneur 
5/ Plan pesticides dans l’air. Nouvelle entrée E-phy
6/ Glyphosate : rapport Inra. Alertes : palmivore en Île-de-France et verveine du Brésil dans le Midi. Appel à candidature experts. Écophyto en Europe 
49/ Agenda 

Réglementation
6/ Europe : règlement glyphosate
7/ Europe : décision Xylella 
France : trois actions CEPP. Nouvelles AMM

Recherche
9/ Micro-organismes biostimulants : tester la micro-encapsulation par C. Cordier, A. Callet, H. Huilier et C. Alabouvette

13/ Flavescence dorée : surveillance et contrôle par F. Prezman et K. Diklic

37/ Un parasitoïde exotique prometteur pour lutter contre le carpocapse par D. Muru, A. Auguste, X. Fauvergue, T. Malausa, N. Ris, M. Thaon, E. Vercken et N. Borowiec

Alerte
42/ Un potentiel nouveau ravageur en cultures maraîchères par S. Kreiter, M. Lorne et J. Kontschan

Mieux connaître
45/ Krésostar, contre les tavelures et la stemphyliose par R. Ferret et D. Costomiris

Sur le métier
48/ Jérôme Pinaud, arboriculteur en protection intégrée par C. Urvoy 

Dossier Pomme de terre

17/ Avant-propos, par M. Decoin

18/ Mildiou et alternariose : leur évolution  par S. Duvauchelle, Avec la collaboration de R. Corbière

24/ Le mildiou face à trois fongicides par D. Gaucher, C. Chatot, G. Beauvallet, S. Vacher et H. Steva

29/ Biocontrôle et biostimulants : aperçu international par J. Goffart, A. Devaux, P. Kromann, C. Bragard, S. Declerck et A. Legrève

33/ Produits phyto : les événements de l’année par M. Decoin

  N° 451

L'OBSERVATOIRE

Question d'actu : la rotation est-elle un levier efficace dans la lutte contre les adventices ?

En sols argilocalcaires de Champagne berrichone notamment, l’avenir de la rotation colza-blé-orge apparaît de plus en plus compromis du fait de la pression des adventices. Arvalis a testé plusieurs scénarios afin d’identifier les alternatives possibles. Une analyse dont Édouard Baranger, ingénieur régional, décrypte les enseignements.

 

LES INDISPENSABLES

Anticiper

Protection fongicide des orges : des stratégies à la carte

Les propositions de stratégies de lutte contre les maladies des orges dépendent largement de la sensibilité variétale et des critères réclamés par les débouchés visés.

 

Avoines d’hiver et de printemps : miser sur la bonne variété

Avec en moyenne une à trois nouvelles inscriptions chaque année, le catalogue français des variétés d’avoines d’hiver et de printemps s’étoffe régulièrement. Les nouvelles variétés apportent productivité, résistance aux maladies et à la verse et qualité, les trois axes majeurs de l’amélioration variétale.

 

Comprendre

Maladies du blé tendre : des économies sont possibles

Jusqu’où pouvait-on réduire les traitements fongicides en 2017 sans pénaliser le rendement ? Dans un contexte d’évolution des résistances de la septoriose, il convient de combiner le levier génétique et l’utilisation d’OAD pour limiter le nombre d’applications lorsque la situation s’y prête.

 

Désherbage du tournesol et du soja : contre l’ambroisie trois leviers complémentaires

L’ambroisie est une adventice invasive préoccupante, notamment en soja et tournesol. Le risque de résistance aux herbicides inhibiteurs de l’ALS se rajoute aux difficultés de gestion. Pour en venir à bout, le désherbage chimique doit être raisonné et combiné à des solutions agronomiques.

La recherche s’empare des associations céréales et protéagineux

Les associations céréales et protéagineux suscitent un grand intérêt, particulièrement en agriculture biologique, mais pas seulement. Conseillers, techniciens et scientifiques travaillent le dossier sous plusieurs angles.

 

Le biocontrôle remet le soufre au goût du jour

Des essais dédiés aux produits de biocontrôle contre les maladies des céréales ont mis en lumière l’intérêt du soufre contre la septoriose, associé à un fongicide à dose réduite.

N°81

14 Semer dans un couvert permanent de lotier

Un couvert permanent pour moins de salissement

 

18 Désherbinage des céréales

La mécanique pour venir à bout des ray-grass

 

36 Désherbage mécanique

Binage signifie-t-il grand écartement ?

CÉRÉALES

Protection des céréales à paille : limiter la nuisibilité des ravageurs p. 6

Variétés de blé tendre : valoriser les résistances à la septoriose et à la rouille brune p. 15

 

COLZA

Désherbage : des applications inappropriées peuvent condamner la culture p. 20

Systèmes de culture : pour plus de durabilité et de robustesse p. 22

Viroses : variétés résistantes à la jaunisse p. 24

Maladies : les éléments clés de la protection fongicide p. 26

Stratégie de gestion des insectes de printemps p. 29

 N°337

Biodiversité fonctionnelle en verger - Quatre années d'étude des araignées sur pêcher

Depuis 2013, dans le cadre de plusieurs projets DEPHY EXPE Ecophyto, la SEFRA (Station d’expérimentation fruits Rhône-Alpes) étudie les araignées en vergers afin de les caractériser dans les systèmes de production fruitiers et de comprendre l’impact des pratiques sur ces populations. Après une série d’articles sur le rôle des araignées dans la régulation naturelle des ravageurs en verger1 et sur les moyens pour favoriser les araignées2, cet article propose un focus sur le suivi pluriannuel des araignées dans plusieurs systèmes de vergers de pêcher.

B. LABEYRIE - L. CHEVALLIER, P. 17-24

 

Maîtrise des punaises en cultures légumières - Les méthodes innovantes du projet Impulse

Les dégâts occasionnés par les punaises phytophages en cultures légumières sous abri et plein champ sont en augmentation depuis plusieurs années et peuvent conduire jusqu’à 90 % de pertes à la récolte. Ces ravageurs apparaissent comme un réel verrou à lever en agriculture biologique et en protection intégrée. Il convient de développer de nouvelles solutions de contrôle biologique et de proposer des stratégies de protection innovantes, fiables, rentables et pouvant répondre aux objectifs du plan Ecophyto II ; ces stratégies devant intégrer l’ensemble des moyens disponibles. Ainsi, ce projet cible trois cultures légumières modèles (tomate, aubergine et chou) dont les résultats pourront bénéficier à d’autres espèces (concombre, fraise…) et à d’autres filières.

B. GARD - Y. TROTTIN - S P. PIERRE, P. 25-32

 

Cultures légumières connectées - Automatisation de l'irrigatin et perspective de désherbage robotisé

Le projet « Smart Farming for Input Mitigation (SFIM), financé dans le cadre de l’appel à « Projet Agricole et Agroalimentaires d’Avenir (P3A)» de FranceAgriMer, s’intéresse aux cultures orphelines. Le premier objectif, celui de mettre au point un bilan hydrique informatisé, facile d’accès, disponible sur une plateforme Web dédiée et sur Smartphone, est atteint. L’option d’automatiser le déclenchement des irrigations est réalisable moyennant un système informatique à installer en tête de réseau. Le but de moduler les apports d’eau en fonction de l’hétérogénéité du sol reste en suspens. Il nécessite un appareil capable de cartographier les variations de teneur en eau d’une parcelle. Concernant le désherbage de la ligne de semis/plantation, la résolution de la détection différenciée entre adventice et culture permettra au robot bineur et son pulvérisateur bas volume d’appliquer l’herbicide en localisation précise.

Alain BARDET (Ctifl) - D. WERBROUCK - B. VANDOORNE - P. GIQUEL - L. GUILLOTON - G. CAPELLE, P. 40-45

ARBORICULTURE

Bilan phyto 2017 : année sans chaos pour les arbo

Seul le gel aura vraiment inquiété les arboriculteurs cette année. 2017 s’est en effet déroulée sans crise phytosanitaire majeure. Excepté, de nouveau, en cerise avec Drosophila suzukii.

 

Des cerises à la suzukii

Le froid de l’hiver 2016-2017 a donné de l’espoir pour diminuer la pression de Drosophila suzukii. Mais ces espoirs n’ont pas été au rendez-vous dans tous les bassins de production.

 

L'abricot sous pression

Les conditions climatiques de l’année ont favorisé l’oïdium et la bactériose à Pseudomonas.

 

Les thrips mettent la pression sur la pêche

L’année a été aussi globalement favorable à la culture du pêcher. Les conditions sèches et chaudes ont toutefois favorisé les populations de thrips dans l’ensemble des bassins de production.

 

Au feu les poiriers !

Le feu bactérien a de nouveau sévi sur le poirier. Tous les bassins ne sont pas pour autant concernés. Aucun symptôme n’a été signalé en région Centre-Val de Loire.

 

Pommier : un été chaud à carpo

Avec son été chaud, 2017 a été favorable au carpocapse du pommier. En région Paca, la troisième génération a été bien présente du fait de l’accélération des deux premières.


Les adjuvants au rapport

 « En France, les adjuvants sont utilisés sur environ 20 % des surfaces agricoles traitées », déclare Jean-Marc Saurel, président de l’Association française pour les adjuvants

 

Pyrénées-Orientales : la lutte contre l'ECA est lancée

Dans les Pyrénées-Orientales, les premiers psylles du prunier de l'année sont apparus sur Prunus sauvages vers le 25 janvier.

Pomme : Du stade dépendent les dégâts de gel

Les gelées du printemps dernier ont causé 6 % de pertes de production sur pommier par rapport à l’an passé, « 15 % par rapport à 2015, année de plein potentiel du verger français »

 

CULTURES LEGUMIERES

Melon : faire face aux maladies

Dans le Centre-ouest, où environ 50 % du melon se fait sous chenille et bâche et à cause du climat, les sensibilités bactériose, cladosporiose, sclerotinia et mildiou sont des critères

 

Les auxiliaires s’installent dans les fraisiers

La Protection biologique intégrée (PBI) est la principale piste explorée en fraise pour diminuer les insecticides. 

 

Le chou kale et ses maladies

Le chou kale est produit en France depuis quelques années, notamment en Bretagne. Cette nouveauté de la famille des choux a la réputation d’être rustique.

 

[VIDEO] Le désherbage des légumes en pleine mutation

Le nombre de substances actives herbicides autorisées diminue alors que le salissement des parcelles légumières augmente. C'est le constat formulé lors des entretiens techniques du Ctifl.

 

Fiche : le Mycosphaerella, maladie hivernale des choux

Le Mycosphaerella est la principale maladie hivernale des choux en Bretagne. Facile à reconnaître, cette maladie due au champignon Mycosphaerella brassicicola qui affecte le feuillage 

 

Le navet passe sous le filet

En culture de navet, l’utilisation de voiles anti-insectes est devenue une règle pour limiter les dégâts provoqués par les mouches. Ces filets, bien que contraignants, sont très efficaces 

 

La punaise prend le relais

En Provence, les aleurodes Trialeurodes vaporariorum et Bemisia tabaci sont des ravageurs très problématiques de la production d’aubergine sous abri froid.

 

Des auxiliaires mobilisables pour les maraîchers

L’intérêt des auxiliaires naturels dans la lutte contre les ravageurs n’est plus à démontrer. Intérêts écologique et sociétal certes, mais aussi économique.

 

Réduire la pénibilité du travail en maraîchage biologique

 « 90 % des maladies professionnelles du maraîchage biologique sont des troubles musculosquelettiques, notamment du dos et des poignets », a souligné Thierry Robic, conseiller à la MSA.

N°247

14 Thermaculture, chaud devant

15 L’innovation biocontrôle bât son plein

16 Vitinnov livre ses premiers enseignements

17 Le purin d’ortie, une effi cacité en demi-teinte

Le cuivre en bio : indésirable et indispensable. Peut-on en « sortir » ?

Les composés à base de cuivre sont des pesticides-clefs en Agriculture Biologique, en particulier contre le mildiou de la vigne, la tavelure du pommier et le mildiou de la pomme de terre. Le plus connu de ces composés est la bouillie bordelaise, qui est du sulfate de cuivre neutralisé par de la chaux éteinte. Or le cuivre a des effets délétères reconnus et importants sur la vie du sol. Il est également reconnu comme préoccupant pour la santé des oiseaux et des mammifères, y compris les humains.

 

Le capteur de spores, innovation-clef en fruits et légumes et en vigne

Dans « Les capteurs de spores : une innovation qui sert toujours la production maraîchère », Agri-Réseau Canada rend compte du résultat de 15 ans de recherche : le capteur de spores aujourd’hui communément utilisé aujourd’hui par des producteurs au Canada.

 

Lutter contre la désinformation scientifique (Académie d’Agriculture)

Dans « L’Académie rend compte de sa participation au colloque « Comment lutter contre la désinformation scientifique ? » », l’Académie d’Agriculture de France dresse une liste des principales leçons de ce colloque.

 

Protéger les cultures contre les limaces : pas simple !

En France, pays au climat tempéré, l’ennemi public n°1 des producteurs de salades et de choux en plein air, c’est la limace. Ou plus exactement les limaces. Dans « Les limaces en production légumière de plein champ : un problème complexe nécessitant une gestion intégrée » (juin 2017), le CTIFL a fait un point complet de la question : les différentes limaces, les raisons de l’accroissement de la menace, les moyens classiques de protection (incluant agronomie et méthodes chimiques), les perspectives en matière de biocontrôle.

 

Un point de vue sur la séparation de la vente et du conseil

Dans « Séparation de la vente et du conseil : Cataclysme ou catalyseur pour la distribution agricole ? », Jean-Nicolas Simon, consultant (voir ici), montre comment la distribution pourrait s’adapter à ce nouveau contexte. Malgré une approche uniquement centrée sur les aspects marketing intéressant les distributeurs de produits phytosanitaires, ce texte intéressera tous les autres acteurs du secteur : agriculteurs, conseillers et tout le para-agricole.