Conception de système de culture

Année de publication 2019
  (mis à jour le 12 déc 2019)
Source : 
EcophytoPIC

Un système de cultures est défini par le Professeur Sébillotte de la façon suivante : c’est un ensemble de modalités techniques mises en œuvre sur des parcelles traitées de manière identique. Chaque système de culture se définit par la nature des cultures, leur ordre de succession (rotation des cultures annuelles) et les itinéraires techniques appliqués à ces différentes cultures.

Dans le cadre du plan Ecophyto, le réseau DEPHY, réseau de Démonstration, Expérimentation et Production de références sur les systèmes économes en pHYtosanitaires constitue une action majeure. Le dispositif EXPE encourage les expérimentations de pratiques et systèmes de cultures économes en pesticides, en stations expérimentales ou sites ateliers. Le volet expérimentation du plan Ecophyto vise à valider, à une échelle transposable, ces changements, en appréhendant et en explicitant l’ensemble des contraintes et critères qui fondent les décisions des agriculteurs.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’espace DEPHY.

 

Trois étapes sont nécessaires pour concevoir un système de cultures :

Etape 1 : Diagnostic du système de culture

Une compréhension globale du fonctionnement de l’exploitation agricole dans son contexte économique, pédologique, climatique (etc.) est indispensable. Elle doit intégrer les principales contraintes rencontrées par l’agriculteur ainsi que les atouts dont il dispose afin de pouvoir modifier son système ; L'approche que l'on peut trouver dans les Guides de co-conception permet de bien réaliser ce diagnostic (Ex.: Stephy - guide méthodologique - Partie II - Page 41 à 54). La fiche Aide extrait de ce guide (A1 - Questionnaire pour le diagnostic de l’exploitation agricole) vous en offre un aperçu.

Etape 2 : Construire une approche et repérer les leviers techniques

Une approche permet ensuite d’orienter les choix et les compromis à gérer lors de la construction de systèmes de culture alternatifs. Il s’agit, en fonction de l’étape 1, de repérer les leviers pouvant être mis en œuvre. Ceux-ci vont varier en fonction du contexte et des mesures déjà mises en place. Celui-ci peut et doit évoluer en fonction des années (climat, économie). Les contraintes principales tournent autour des débouchés possibles des productions, des disponibilités en matériels et en main d’œuvre pour mettre en œuvre de nouveaux pans d’itinéraires techniques ;

Etape 3 : Evaluer la stratégie

Un bilan doit reprendre les principaux problèmes rencontrés par l’agriculteur, les changements qu'il est disposé à apporter pour y remédier et ce qu’il souhaite conserver par ailleurs.

L’approche système ne délivre pas de recettes mais doit être l’ajustement de méthodes mises en œuvre en tenant compte de l’évolution des paramètres. Certaines mesures pourront être à privilégier sur une partie limitée de l’exploitation.