De la réduction à la suppression: Quels leviers pour conserver la performance économique ?

Céréales à paille
Cultures fourragères / Prairies
Protéagineux
Tournesol
Année de publication 2016
  (mis à jour le 07 fév 2020)
Source :  CAN DEPHY
Auteur :  Anaïs Brunet, CIVAM du Pays Ruffecois
Réferences : 
Fiche trajectoire Grandes cultures - Décembre 2014 [ftro + ftdmca]
De la réduction à la suppression: Quels leviers pour conserver la performance économique ?

Points clefs de la trajectoire de cette exploitation

Objectifs et motivations des évolutions

En 2009, la plupart des travaux réalisés sur la ferme étaient confiés à une entreprise. Jean-Paul souhaitait progressivement reprendre la main sur ces travaux ainsi que sur les techniques agronomiques, pour tendre vers une agriculture plus durable garantissant un environnement de qualité et un meilleur impact sur la santé.

Les changements opérés

Le passage en agriculture biologique a nécessité un renforcement des techniques préventives, comme le mélange des variétés de céréales. La rotation a été fortement allongée, passant de 3 à 9 cultures dont la luzerne, introduite pour limiter l’ensalissement et améliorer la fertilité du sol. Le désherbage mécanique, déjà utilisé pour les cultures de printemps, a été développé sur les cultures d’hiver.