Développer une biodiversité fonctionnelle pour limiter le recours aux produits phytosanitaires

Céréales à paille
Maïs grain / Sorgho
Année de publication 2019
  (mis à jour le 31 jan 2020)
Source :  CAN DEPHY
Auteur :  M.Gendry - CA 72
Réferences : 
Fiche trajectoire - Décembre 2014
gc 72

Points clefs de la trajectoire de cette exploitation

Objectifs et motivations des évolutions

• Favoriser la présence d’auxiliaires dans les parcelles

• Utiliser moins de produits phytosanitaires

• Préserver la rentabilité économique

Les changements opérés

Gilles est resté sur la rotation maïs fourrage - blé. Le recours au binage du maïs en 2013 et 2014 a permis de réduire de 50% les herbicides sur cette culture. La suppression des produits racinaires (dont les matières actives sont régulièrement retrouvées dans les eaux de surface) est pour lui un enjeu fort pour contribuer à la qualité des eaux mais aussi à la vie du sol. En blé, le mélange de variétés et le choix variétal permettent d’appliquer 2 fongicides à demi-dose, voire un seul, selon la pression de l’année et de ne pas utiliser de régulateur. La mise en place de cultures dérobées ou de couverts végétaux entre le blé et le maïs est aussi un moyen pour développer cette biodiversité fonctionnelle