Lutte intégrée des végétaux dans les projets et programmes de la coopération internationale avec des pays partenaires

Arboriculture
Cultures légumières
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Horticulture – PPAM
Vigne
Année de publication 2020
  (mis à jour le 10 aoû 2020)
Source :  Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH
Auteur :  Gero Vaagt, Bruno Schuler, Ute Rieckmann
Réferences : 
Publié en 2018 - 96 pages
guide GIZ

Le présent guide de lutte intégrée des végétaux (PIV) se veut tourner vers la pratique et s’adresse à toutes les personnes s’intéressant aux questions de lutte contre les ennemis des cultures dans la coopération internationale. Il poursuit par là l’objectif de promouvoir la lutte intégrée des végétaux dans le cadre du soutien aux bonnes pratiques agricoles apporté par la coopération au développement. Il s’inscrit ainsi dans la longue tradition de la coopération allemande au développement avec la lutte intégrée qui a débuté avec la première version du guide de 1993 (GTZ, 1993).

Ce guide doit contribuer à accroître la sensibilisation à une production végétale saine dans les projets réalisés avec des pays partenaires. Il s’agit en particulier de minimiser les risques que les produits phytopharmaceutiques comportent pour la santé des êtres humains, des animaux et des écosystèmes et, donc, d’en réduire l’utilisation.

Ce guide s’adresse aux conseillers de projets de coopération, aux ministères et organisations partenaires ainsi qu’au public professionnel intéressé. Il est destiné à soutenir la formulation de politiques sectorielles et l’élaboration de stratégies de lutte intégrée et sert de guide pour la vulgarisation et la formation professionnelle.

Le principe de lutte intégrée des végétaux est d’application indispensable dans les activités de la GIZ au niveau mondial.

Concernant la structure du document, le chapitre 2 présente la lutte intégrée des végétaux dans ses principes généraux et caractéristiques de base : il en donne une définition, cite les dispositions réglementaires internationales, expose les huit principes généraux en matière de lutte intégrée contre les ennemis des cultures dans l’UE, introduit au concept de seuils d’intervention, aux méthodes de prévision et services d’alerte et montre la lutte intégrée des végétaux comme une composante des bonnes pratiques professionnelles.

Le chapitre 3 présente les instruments de la lutte intégrée des végétaux, les mesures indirectes telles que les techniques culturales et procédés de sélection de même que les mesures directes d’ordre physique, chimique, biologique et biotechnique.

e chapitre suivant est consacré à la protection des végétaux dans les systèmes biologiques d’exploitation des terres.

Pour que les instruments de lutte intégrée des végétaux décrits puissent être utilisés avec efficacité, il est nécessaire de mettre en oeuvre des mesures d’accompagnement telles que des systèmes de surveillance et de veille, des réglementations internationales et nationales, etc. Il importe en outre de respecter les conditions prescrites par le commerce et de tenir compte des développements induits par le changement climatique qui, à leur tour, exigent des mesures spéciales. Toutes ces diverses mesures sont explicitées au chapitre 5.

Le chapitre 6 présente brièvement la position de la GIZ en ce qui concerne l’introduction ou l’amélioration de la lutte intégrée des végétaux dans des pays partenaires.

Les difficultés rencontrées dans la diffusion de la lutte intégrée des végétaux dans les pays partenaires, le rôle du conseil et de la vulgarisation agricole ainsi que les solutions envisageables sont traités au chapitre 7. 

Ce guide s’achève sur un bref état des lieux et sur les perspectives d’évolution de la lutte intégrée des végétaux.