Réduction des intrants et durabilité des systèmes de production : synthèse des résultats du projet CAP RED

Fruits à noyau
Année de publication 2020
  (mis à jour le 27 juil 2020)
Source :  CTIFL
Auteur :  MILLAN M., et al.
Réferences : 
Infos CTIFL n°355, octobre 2019, p35-46
InfosCtifl355

CAP ReD vise à concevoir et évaluer des vergers de cerisier, abricotier, prunier d’Ente, prunier américano-japonais et mirabellier, permettant de réduire l’usage des produits phytosanitaires par deux, tout en conservant les performances technico-économiques. Les expérimentations systèmes, conduites par 9 partenaires dans 10 sites de 2013 à 2018, combinent de nombreux leviers d’action. Ainsi, 17 systèmes économes en produits phytosanitaires (ECO) sont comparés chaque année à 11 systèmes de référence (PFI). Ces systèmes ECO ont permis une réduction moyenne de 58 % des IFT hors biocontrôle. L’objectif « zéro herbicide » a été atteint dans la majorité des systèmes. Le rendement commercialisable est plus faible dans ECO (− 19 %), sauf dans les systèmes à haute densité ou biaxe d’arbres. Ainsi, le coût de production des systèmes ECO est en moyenne supérieur de 20 %.