Réduire ses intrants en maintenant une production de qualité sur un parcellaire morcelé et en partie sensible à l’oïdium

Vigne
Année de publication 2016
  (mis à jour le 31 jan 2020)
Source :  CAN DEPHY
Auteur :  Vanessa RABIER, CA21
Réferences : 
Fiche trajectoire - Décembre 2014 [fttv]
Réduire ses intrants en maintenant une production de qualité sur un parcellaire morcelé et en partie sensible à l’oïdium

Points clefs de la trajectoire de cette exploitation

Objectifs et motivations des évolutions

Afin de diminuer de manière importante l’utilisation de produits phytosanitaires sur son exploitation, le viticulteur privilégie les techniques suivantes :

•Adaptation des doses de produits phytosanitaires au volume foliaire.

•Réduction du nombre de traitements pour les cépages ou les situations moins sensibles.

•Gestion de la végétation avec travaux en vert soignés afin de rendre la vigne moins sensible aux maladies.

•Enherbement naturel maîtrisé en combinant la tonte et l’utilisation de doses réduites d’herbicides.

Evolutions récentes

  • Utilisation des outils d’aides à la décision (ex: seuil de traitement pour les ravageurs).
  • Recherche d’alternative à l’utilisation d’anti-botrytis en testant l’effeuillage mécanique.
  • Utilisation de produits ayant un meilleur profil écotoxicologique et produits alternatifs.