background dephy EXPE

Site Restinclières - ALTO

Arboriculture Fruits à pépins
Année de publication 2019
  (mis à jour le 27 aoû 2020)
Carte d'identité du site expérimental
Site de Restinclières
Type de site
Domaine départemental
Rattaché au projet
Projet ALTO
Nombre de systèmes de culture innovants testés
2
Caractéristiques du site

Le site de pommier en agroforesterie, qui est un des 3 dispositifs expérimentaux du programme ALTO, occupe une surface de 1400 m² à l'extrême sud du Domaine départemental de Restinclières ouvert à tous publics (commune de Prades-le-Lez, département de l'Hérault, 34) dans lequel 40 ha sont conduits en agroforesterie depuis 1995 suite à un accord entre le département de l'Hérault (34) et l'INRA.

Contexte pédoclimatique
Climat Sol

Méditerranéen sec :

Ce climat est caractérisé par une pluviométrie annuelle moyenne de 750 mm, mais avec de fortes disparités selon la saison. L'automne, et ses épisodes cévenoles, et le printemps sont caractérisés par une plus forte pluviométrie.

Horizon de surface (0 à 40 cm) : argilo-limoneux avec la granulométrie suivante : 19% d’argile, 59% de limon et 22% de sable
Contexte Biotique
Niveaux de pression : Maladies Niveaux de pression : Ravageurs Niveaux de pression : Adventices

Graphique à insérer

Graphique à insérer

Graphique à insérer

 

Texte à compléter

Contexte socio-économique

Expérimentation INRAE sans objectif économique immédiat.

Cette expérimentation de moyen terme (5-10 ans) s'insère dans le cadre d'actions de recherche menées depuis 1995 sur l'agroforesterie (Restinclières Agroforestry Platform)

 

Contexte environnemental

 

 

Systèmes testés et dispositif expérimental

Système AFR (- x % IFT)

Système AFIR (- x % IFT)

Système de référence - Témoin

  • Années début-fin expérimentation : 2016-2025
  • Espèces : pomme, noix
  • Année implantation du verger : 2016
  • Agriculture biologique
  • Surface : 0.06 ha
  • Circuit commercial : non
  • Valorisation : non
  • Signe de qualité : non
  • Leviers majeurs :
    • Contexte agroforestier rang des noyers
    • Traitements AB si besoin
  • Années début-fin expérimentation : 2016-2025
  • Espèces : pomme, noix
  • Année implantation du verger : 2016
  • Agriculture biologique
  • Surface : 0.06 ha
  • Circuit commercial : non
  • Valorisation : non
  • Signe de qualité : non
  • Leviers majeurs :
    • Contexte agroforestier inter-rang des noyers
    • traitements AB si besoin
  • Années début-fin expérimentation : 2016-2025
  • Espèce : pomme
  • Année implantation du verger : 2016
  • Agriculture biologique
  • 0.06 ha
  • Circuit commercial : non
  • Valorisation : non
  • Signe de qualité : non

 

 

Pommier (Dalinette/G202) en inter-rang des noyers Pommier (Dalinette/G2022) en inter-rang des noyers Pommier (Dalinette/G202) témoin

 

 

 Dispositif expérimental

Plan de la parcelle GAFAM (extrait du mémoire de Paul Masquin, stage M2, 2020)

La parcelle GAFAM (Growing AgroForestry with Apple in the Mediterranean) est située au Sud du domaine départemental de Restinclières (commune de Prades-le-Lez, 34), à la confluende du Lez et du Lirou.

Elle a été mise en place en mars 2016 par la plantation de 140 plants greffés-soudés de Dalinette sur porte-greffe G202 (plus 10% Story sur G202 pour assurer la pollinisation croisée) sur une parcelle de noyers plantés en 1995.

Elle est constitué de 10 rangs sur lesquels sont répartis les 3 traitements AC, AFIR et AFR.

les rangs de pommiers ou de pommiers-noyers sont couverts par du BRF venant du Domaine. L'irrigation est en goutte à goutte avec 2 tuyaux de part et d'autre des pommiers, et des goutteurs espacés de 50cm.

GAFAM est conduit en AB et très bas intrants (IFT 2 en 2019).

Suivi expérimental

- agronomique (floraison, nouaison, fructification) et architectural (croissance, ramification) sur le pommier

- dynamique bio-agresseurs (puceron cendré, carpocapse, puceron vert notamment) et auxiliaires, dégâts

Aménagements agroécologiques et éléments paysagers

A partir de 2020-2021 :

  • Bandes enherbées entre les rangs de pommier et de pommier-noyer pour un effet attractif d'arthropodes prédateurs, plus particulièrement contre le puceron cendré, et de pollinisateurs en général ;
  • Romarins : 5 chemotypes en plantation alternée au pied des pommiers pour un effet répulsif sur le puceron cendré ;
  • Forte diversité végétale herbacée, arbustive et arborescente autour de la parcelle.

La parole de l'expérimentateur : 

Témoignage, focus/zoom sur un sujet en particulier...Texte à compléter

Productions du site expérimental
Galerie photos
Contact
contact
Pierre-Eric LAURI
Pilote d'expérimentation - INRAE

Thematique block

Thématiques de travail par système de culture