background dephy FERME

DEPHY FERME Horticulture Grand Est

Horticulture – PPAM Plantes aromatiques Plantes en pot et à massif
IAE et lutte biologique par conservation
Lutte biologique par introduction
Lutte biologique via substances naturelles et microorganismes
Régulation biologique et biocontrôle
Année de publication 2019
  (mis à jour le 23 juin 2020)
Carte d’identité du groupe
Structure de l'ingénieur réseau
Est Horticole : ASTREDHOR EST
Nom de l'ingénieur réseau
Maxime PAOLUCCI
Date d'entrée dans le réseau
2016
9
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

"Le groupe DEPHY Ferme Horticulture du Grand Est reflète la profession en Lorraine: d’une très grande diversité tant sur les surfaces cultivées que sur les techniques mises en oeuvre et avec une forte volonté commune de produire mieux.
La richesse de ses producteurs réside dans leur complémentarité, leur envie de travailler ensemble et leur dynamisme. Chacun partage librement ses expériences de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, réussites comme échecs, et ses objectifs au travers du groupe DEPHY Ferme.

Même si le rythme effréné de l’horticulture ne laisse que peu d’espace aux prises de risques, tous ont conscience de l’enjeu et savent qu’ils en sortiront gagnants professionnellement."

Une production typique de printemps : Le fameux géranium
Une production typique de printemps : Le fameux géranium

 

Système(s) de production principal(aux) : Plantes en pots

Spécificités du groupe : Protection Biologique Intégrée

Lycées partenaires : Ecole d'Horticulture et de Paysage de Roville-aux-Chênes

Partenariats locaux : DEPHY FERME Pépinière Grand Est, DEPHY FERME horticulture
Horticulture Bourgogne-Franche-Comté

Le regard de l'ingénieur réseau :

"Mettre au centre de ce groupe le volet humain afin que chacun y trouve sa place et puisse progresser à son rythme sans avoir peur du regard de l’autre. Naturellement, pour y parvenir, les professionnels peuvent s’appuyer sur l’ingénieur réseau. Cette mixité technique et humaine constitue une véritable richesse trop souvent sous exploitée. Et pourtant elle ne demande qu’à fructifier. Ce groupe, qui existe depuis 2016, est composé de producteurs se connaissant bien avant de s’engager dans cette démarche collective de réduction des produits phytosanitaires. Je suis très confiant sur le devenir de ce groupe."

Projet collectif et résultats du groupe

Utiliser la PBI en assurant la rentabilité économique et communiquer sur la démarche

Amorcer une transition écologique pour préserver l'environnement et la santé des horticulteurs en favorisant la mise en place des solutions de biocontrôle par un appui technique via l'ingénieur réseau.

Thématiques principales du groupe :

1. Maîtriser la PBI et sélectionner des produits compatibles pour favoriser l’installation de la faune auxiliaire et gagner en efficacité.

2. Avoir des coûts de protection des cultures « raisonnables » fixés par chaque horticulteur afin de ne pas mettre en péril la rentabilité.

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement :

1. Valorisation de la démarche auprès du grand public puisque la vente directe est le principal débouché.

2. Reconcevoir les pratiques culturales, aménagements des abords de serres et mettre en place des plantes de service (pièges, indicatrices…).

 

Résultats du groupe :

  • Utilisation de la PBI de façon généralisée

La totalité des membres du groupe sont passés à l'utilisation des auxiliaires de cultures dans leurs serres. Avec pour plusieurs d'entre eux, la généralisation de cette pratique à l'ensemble de leurs cultures de façon préventive.

Les principaux auxiliaires utilisés sont les acariens prédateurs contre acariens, thrips et aleurodes (exemple : Amblyséius swirskii), ainsi que les parasitoïdes du puceron (exemple : Aphidius colemani).

Acarien prédateur (Amblyseius swirskii)Parasitoïde du puceron adulte (Aphidus colemani)Parasitisme du puceron par Aphidius colemani (momies de pucerons) sur Chrysanthème

Acarien prédateur (Amblyseius swirskii) ; Parasitoïde du puceron adulte (Aphidus colemani) ; Parasitisme du puceron par Aphidius colemani (momies de pucerons) sur Chrysanthème

 

  • Utilisation de plantes de service

Les plantes de service se sont également démocratisées dans les cultures des membres du groupe. C'est particulièrement le cas des plantes "pièges".

La plus utilisée étant très certainement l'aubergine dans la lutte contre l'aleurode (mouche blanche) dans les cultures tardives d'automne de Poinsettia. En effet, cette culture est très sensible à ce ravageur. Or placer des plants d'aubergines (qui sont d'autant plus sensibles) dans ces cultures (1 pour environ 40 m²) permet de protéger fortement les poinsettias des dégâts habituels provoqués par ce ravageur.

Plantes pièges (aubergines) dans une culture de PoinsettiaAleurodes sur Poinsettia

Plantes pièges (aubergines) dans une culture de Poinsettia ; Aleurodes sur Poinsettia

 

  • Outils de communication développés sur la réduction des PPP
  1. Des Flyers de communication sur DEPHY et les techniques alternatives aux produits phytosanitaires (voir productions)
  2. Réalisation d'un site internet pour communiquer sur les producteurs Lorrains et sur leur engagement dans la réduction des produits phytosanitaires (groupe DEPHY FERME et 30000) - En cours de finalisation

 

  • Favorisation des auxiliaires naturels et gestion des abords

Une formation de reconnaissance de l'entomofaune par une entomologiste sera réalisée chez les producteurs, avec mise en place par la suite de certains mélanges fleuris pour la gestion des abords de serres.

 

  • Baisse des IFT

Au début de la création du groupe, une baisse des IFT de 43% a été estimée pour la fin de l'engagement en 2021.

Jusqu'à maintenant, les différents leviers mis en place par les producteurs ont permis une réduction sensible des IFT sur leurs exploitations depuis 2015.

Objectif IFT du groupe à long terme

 

  • A venir : IFT - Résultats des campagnes de 2015 à 2019 
Productions du groupe

Témoignage de la structure :

Est Horticole : ASTREDHOR EST est impliquée dans le réseau DEPHY EXPE depuis 2011. Ainsi de 2011 à 2017, la station d'expérimentation de la structure a conduit 2 essais, l'un sur la culture de pélargoniums et l'autre sur la culture de poinsettias. Essais qui se perpétuent à travers une V2 pour une durée de 6 ans supplémentaire, avec l'essai DEPHY EXPE HORTIPOT 2, auquel s'ajoute l'essai DEPHY EXPE HORTIPEPI 2. Ces essais ont pour objectif de proposer aux horticulteurs des techniques culturales concrètes pour se passer de l'usage de produits phytosanitaires. Pour ce faire, ils se basent sur les techniques et les leviers (notamment la lutte biologique) utilisés et validés dans les premières version des essais, dans l'optique de tendre vers le "zéro phyto".

Chaque année lors des journées techniques de la station, les résultats de ces essais sont présentés aux producteurs facilitant ainsi une diffusion des techniques innovantes limitant l'utilisation des produits phytopharmaceutiques chimiques au sein de la filière.

C'est donc tout naturellement que la structure Est Horticole, déjà fortement impliquée dans les réseau DEPHY EXPE, s'est engagée dès 2016, à être porteuse d'un réseau DEPHY FERME. Permettant ainsi, un meilleur transfert en entreprise et une diffusion bien plus large dans le milieu professionnel des techniques culturales mise en oeuvre. Le tout en facilitant la production de végétaux à bas niveau de produits phytopharmaceutiques.

Autres infos

En construction.

Suivez-nous sur
Liens vers les systèmes remarquables
Contact
Photo ID Maxime Paolucci
Maxime Paolucci
Ingénieur Réseau et Ingénieur Territorial - Est Horticole : ASTREDHOR EST
0623040385