dephyEXPE

Système Conventionnel bas intrant - CATE - BREIZHECOLEG

Cultures légumières Légumes bulbes Légumes feuilles - Choux Légumes feuilles - Salades Légumes tiges et inflorescences
Désherbage mécanique/thermique
Lutte biologique via substances naturelles et microorganismes
Lutte génétique
Mesures prophylactiques
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Protection/lutte physique
Régulation biologique et biocontrôle
Travail du sol simplifié/non labour
Valorisation des filières et qualité produit
Variétés et matériel végétal
Année de publication 2019
  (mis à jour le 23 juil 2021)
Carte d'identité du système de culture
Site Caté - salade système bas intrant
Système conduit en
Conventionnel
Rattaché au projet
BREIZHECOLEG
Rattaché au site expérimental
Site CATE
- 50 % IFT total
Objectif de réduction visé
Présentation du système

Conception du système

Le projet BREIZHECOLEG fait suite au projet BREIZLEG, lauréat du premier appel à projet sur la période 2012-2017. Le projet BREIZLEG comportait 4 cultures légumières représentatives des systèmes de production bretons, testées sur 2 répétitions et 4 niveaux de rupture (conventionnel raisonné, conventionnel -50 % d’intrants, AB raisonnée et AB sans intrants). Dans ce projet, la réduction des intrants a été possible à 55 % dans le système « conventionnel -50 % » par rapport à la référence « conventionnelle raisonnée ». 
A l’échelle du système, la réduction de 55 % des intrants en conventionnel s’est faite sans perte de rendement et sans augmentation des temps de travaux
 
Au sein du projet BREIZHECOLEG, le système conventionnel bas intrants, avec au minimum -50% d’utilisation des produits phytosanitaires, en adéquation avec les objectifs du plan Ecophyto 2025, a été reconduit. Par rapport au programme précédent, la salade 4ème gamme, culture à forte exigence qualitative, est intégrée suite à une demande des professionnels à l’origine d’un réseau DEPHY FERME légumes (29).

 

Mots clés :
Légumes - Bas intrants - Expérimentation système - Agriculture conventionnelle et biologique - Station du Caté

Caractéristiques du système

Système de Culture BREIZHECOLEG Conventionnel bas intrant (-50% IFT) : 

Répétition A

Succession culturale Caté Rotation A

 

Répétition B

répétition B

 

(CF = Chou Fleur ; CIPAN = Culture Intermédiaire Piège à Nitrates)

Situation de production : Cultures légumières de plein champs

Espèces : Brassica (chou-fleur, brocoli), artichaut, échalote, salade

Gestion de l'irrigation : Irrigation localisé, méthode des bilans hydriques

Fertilisation : Maîtrise de la fertilisation par l'utilisation des grilles GREN

Interculture :  CIPAN (2018 et 2019) entre Salade d'été et Echalote = Avoine d'hiver + Féverole

CIPAN (2021 et 2022) entre Brocoli d'automne et Echalote = Ray grass italien

Gestion du sol/des adventices : Faux semis, couverts végétaux, paillage biodégradable, binage, rotation

Circuit commercial : Système organisé avec expéditeurs (système breton)

Infrastructures agro-écologiques : La construction ou l’aménagement d’infrastructures agroécologique n’est pas un levier mobilisé dans le projet BREIZHECOLEG. Notons qu'à proximité de la parcelle expérimentale, il y a des cyprès.

Capteur à spores

 

Objectifs

Agronomiques

  • Rendement  :  Pas de baisse de rendement par rapport au système conventionnel de référence
  • Qualité  : Respecter les cahiers des charges en vigueur à l'AOP Cerafel
Environnementaux
  • IFT : Réduction de l'IFT total d'au moins 50 % par rapport au système de référence

Maîtrise des bioagresseurs

  • Maîtrise des adventices : Pas de gêne à la récolte, pas d'adventices montées à graines, pas de corps étranger sur la récolte, pas de passage manuel (chou-fleur, artichaut, échalote), <3 % de touffes avec adventices (échalote)
  • Maîtrise des maladies  : Absence de symptôme sur le produit récolté, pas de parage supplémentaire
  • Maîtrise ravageurs : Absence de corps étranger sur le produit récolté, absence de dégâts sur le produit récolté, pas de parage supplémentaire

Socio-économiques

  • Marge brute : Conserver les performances économiques par rapport au système de référence
  • Temps de travail : Ne doit pas être excessivement supérieur à celui du système de référence