dephyEXPE

Système référence 2025 (-50%) - Kerguéhennec - SYNO'PHYT

Grandes cultures / Polyculture-élevage
Agriculture de précision et robotique
Mélanges variétaux
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Année de publication 2020
  (mis à jour le 29 avr 2021)
Carte d'identité du système de culture
Vue aérienne du dispositif en bandes: on voit les cultures de différentes couleurs
Système conduit en
Conventionnel
Rattaché au projet
SYNO’PHYT
Rattaché au site expérimental
Station expérimentale de Kerguéhennec
-50%
Objectif de réduction visé
Présentation du système

Conception du système

Le système dit de « référence 2025 » s’appuie sur l’efficience et la substitution. Sa particularité par rapport aux deux autres systèmes testés dans le projet Syno’phyt est qu’il ne fait pas évoluer sa rotation. Il est fort probable que le maïs et le blé qui occupent près de 50% de la sole bretonne prennent encore une place importante dans les années à venir, d’où la nécessité d’évaluer ces rotations courtes, notamment pour préciser les possibilités de réduction du recours aux produits phytosanitaires.
Le système de référence 2025 a un objectif de réduction de 50 % de l’IFT régional par rapport aux enquêtes pratiques phytosanitaires sur les grandes cultures 2014 (Agreste, 2016), ce qui correspond aux pratiques attendues en 2025 dans le cadre du plan Ecophyto.
Des ateliers de re-conception avec les partenaires du projet ont débutés en 2018. Ces ateliers ont permis de définir un itinéraire technique mettant en œuvre un certain nombre de leviers permettant l’utilisation des produits phytosanitaires seulement en dernier recours.

Mots clés :
Référence 2025 - rotation maïs-blé - efficience- substitution- réduction intrants- performances

 

Caractéristiques du système

Rotation maïs-blé

 

Interculture : couvert d’interculture piège à nitrate (CIPAN) composé de 3 espèces (45% avoine diploïde, 43% tournesol, 12% phacélie) (33 Kg/ha) implanté rapidement après la récolte pour favoriser le piégeage de l’azote et l’étouffement des adventices. Si l’implantation est réalisée après le 15 aout le tournesol est remplacé par de la moutarde. Le semis est réalisé au plus tard le 10 septembre.

Fertilisation : lisier de porc apporté sur maïs et blé pour valoriser au mieux la ressource organique disponible en région; complément minéral apporté sur céréales.

Travail du sol : le labour n’est pas systématique et son  recours dépend essentiellement de la présence ou non de vivaces. L’objectif étant de freiner leur développement. Actuellement la fréquence du labour est de 2 années sur 3.

Infrastructures agro-écologiques : les parcelles sont entourées de haies bocagères et de bois.

 

Mélange de 4 variétés de blé
Mélange de 4 variétés de blé aux résistances complémentaires

 

Objectifs

Agronomiques

  • Rendement  : blé tendre d'hiver 90 qx/ha; maïs grain 95 qx/ha
  • Qualité  valorisation pour l'alimentation animale
Environnementaux
  • IFT : 0.71 herbicide, 0.52 fongicide, 0.47 traitement de semences, 0 insecticide, 0 régulateurs. Le recours au biocontrôle est possible.

Maîtrise des bioagresseurs

  • Maîtrise des adventices : objectif à compléter.
  • Maîtrise des maladies  : atteinte du rendement cible
  • Maîtrise ravageurs : atteinte du rendement cible

Socio-économiques

  • Marge brute : établir un système référence 2025, lien avec réseaux Dephy FERME
  • Temps de travail : idem
Productions associées à ce système de culture
Contact
Patrice COTINET
Pilote d'expérimentation - Chambre d'agriculture de Bretagne