background dephy FERME

Groupe DEPHY Ecophyto Centre Sud Finistère

Grandes cultures / Polyculture-élevage Céréales à paille Cultures fourragères / Prairies Maïs grain / Sorgho Protéagineux
Diversification et allongement de la rotation
Lutte biologique via substances naturelles et microorganismes
Mélanges variétaux
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Année de publication 2019
  (mis à jour le 05 oct 2020)
Carte d’identité du groupe
Observations au cours d'un rallye désherbage céréales (17 mai 2018)
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre Régionale d' Agriculture de Bretagne
Nom de l'ingénieur réseau
Olivier LABORDE-DEBAT
Date d'entrée dans le réseau
2011
11
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

Le groupe centre-sud Finistère ce sont 11 agriculteurs en polyculture élevage, avec des productions animales différentes et des exploitations réparties sur une zone géographique étendue. Depuis le départ, ils partagent une motivation commune : progresser en groupe sur les productions végétales de leur exploitation et plus particulièrement sur la gestion des adventices, des maladies et des ravageurs. Ils se retrouvent bien dans la démarche Ecophyto : l’objectif d’amélioration de l’utilisation des phytos, l’approche intégrée à l’échelle du système de culture et la diversification des leviers d’action. Les échanges de groupes, les essais culturaux, l’amélioration des connaissances et des capacités d’observation sont doivent pour eux conduire à une meilleure efficacité économique et environnementale. Cela contribue également à l'amélioration de leur autonomie de décision, de la résilience de leurs systèmes de culture et plus largement à la pérennité de leur exploitation.

Cultures principales : blé, maïs, prairie, orge, colza, protéagineux, cultures fourragères.

Spécificités du groupe : Des exploitations en polyculture élevage majoritairement, réparties sur une large aire géographique, avec des productions animales diversifiées (bovin lait, bovins allaitants, bovons allaitants, porc)

Lycées partenaires : EPLEFPA de Quimper (Lycée agricole - Fouesnant) ; Ecole d'Agriculture du Nivot (Lopérec)

Partenariats locaux : Résagri Finistère, Fédération des CUMA du Finistère.

Le regard de l'ingénieur réseau :

Dans la majorité des cas, c’est l’atelier ou les ateliers animaux qui sont au centre de l’exploitation. Les systèmes de culture mis en œuvre doivent en premier lieu satisfaire les besoins de l’élevage et être en cohérence avec ses objectifs.  Par conséquent, c’est au niveau de l’exploitation, en fonction des besoins, des opportunités et des contraintes de l’élevage que peut se raisonner l’introduction d’une culture  la modification d’une rotation et pour partie les évolutions de pratiques culturales. Pour aller au-delà de l’optimisation de l’utilisation des phyto, l’amélioration de leur utilisation se raisonne donc à la fois à l’échelle du système de culture et du système de production : ce constat est au centre des activités pédagogiques développées avec les deux centres de formations dont les exploitations sont intégrées au groupe.

Projet collectif et résultats du groupe

Accroître la biodiversité des parcelles cultivées pour améliorer le contrôle des bioagresseurs, l’autonomie protéique de l’exploitation et l’autonomie azotée de la culture.

 

Thématiques principales du groupe :

Les agriculteurs du groupe ont travaillé plus particulièrement sur les thématiques suivantes :

1. Diversification et allongement de la rotation :
Plusieurs réunions du groupe ont été consacrées à des information et à des échanges sur des cultures de diversification pouvant entrer potentiellement dans les rotations des exploitations du groupes : le RGH + trèfle violet, la luzerne , la féverole, les lupins blanc et bleus, la betterave fourragère. L’introduction d’une partie d’entre elles avait été envisagée lors de la conception des projets de « systèmes de cultures économes en intrants » ou des séquence de co-conception collectives. L’allongement de la rotation a été effective y compris dans un système de production contraint par la forte pressions d’effluent organiques avec l’introduction du colza dans une rotation maïs céréales.

2. Mélanges variétaux :
Les mélanges de variétés de céréales et plus particulièrement de blé est une pratque qui a d’abord été mise en oeuvre avec succès par le GAEC Le Goff Cadiou en techniques de culture simplifiées. Ils ont rapidement été adoptés par la majorité des membres du groupe et ont contribués au même titre que la mise à profit de la résistance variétale à diminuer la pression de maladie et à réduire les IFT fongicide. Cette technique a également donné des résultats encourageants sur féverole.

3. OAD et analyse du risque :
A partir de la 2eme année du projet, en s’appuyant sur les connaissances acquises en réunion de formation sur la reconnaissance des symptômes des maladies des céréales et du colza, des recommandations de choix des variétés tolérantes mais également de la notion de dépense fongicide optimum basée sur la nuisibilité des principales maladies, l’outil d’aide à la décision les cartes  « Risque septo » développé par ARVALIS Institut du Végétal à été diffusé au groupe. Il s’est agi, dans un premier temps d’habituer les membres du groupe à observer les parcelles et à reconnaître les symptômes de la septoriose, puis de sécuriser la diminution de dose voire la suppression du premier traitement et enfin d’encourager les membres du groupe à définir leur propres règle de décision.

4. Lutte biologique via le recours aux auxiliares des cultures :
Le groupe avait choisi, lors du réengagement de travailler collectivement sur le renforcement de la biodiversité en se basant sur les acquis en terme d’association de cultures et de mélanges variétaux. Une formation animée par Johanna Villenave-Chasset, une spécialiste de cette thématique, a été suivie par les membres du groupe et a permis une prise de conscience de la grande diversité des insectes présents dans une culture. Cela a conduit à implanter une bande fleurie qui a fait l’objet d’un suivi sur une exploitation du groupe.

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement :

  • Associations de cultures : plusieurs membres du groupe ont mis en place puis développé des associations de cultures. Ce fut notamment le cas des associations protéagineux - céréales ou méteils avec des mélanges qui ont évolué aux objectifs spécifiques des exploitations concernées. La culture du lupin en association avec plusieurs céréales a été expérimenté sur deux exploitation pour limiter la pression d'adventices. Dans un même objectif, un membre du groupe  pratiques en routine avec succès l'association du pois protéagineux et de l'avoine.
  • Optimisation de la gestion de l'herbe : par une gestions plus rigoureuse de la pousse de l'herbe et de l'exploitation des prairies, trois membre du groupe ont progressé dans le sens d'une réduction des coûts fourrager, de la réduction des surfaces en maïs ensilage et de l'IFT désherbage sur l'exploitation.

 

Résultats du groupe :

1. Diminution d'IFT observée :  diminution de 33.7 % d’IFT total (hors traitement de semences) pour les agriculteurs dans le groupe DEPHY Ecophyto depuis 2011.

Evolution IFT

 

2. Ce qui a fonctionné et ce qui n'a pas fonctionné :

Les membres du groupe ont adhéré rapidement sur plusieurs thématiques : remplacement des produits de désherbage racinaires par des produits foliaires ;réduction des traitements et des doses en fongicides avec la mise à profit de variétés résistantes et le recours à un OAD ; les mélanges de variétés en céréales ; la culture du méteil.

Par contre la thématique du désherbage mécanique n'a pas rencontré l'adhésion du groupe et ce malgré un équipement de plusieurs exploitations groupe en matériel adapté et l'organisation de deux démonstrations dans le cadre de l'animation du groupe. Les contraintes de ces technique en temps de travail ont sans doute joué un rôle important notamment du fait d'une surface moyenne des exploitations assez élevée (165 ha).

 

3. Accompagnement et dynamique collective :

Le groupe a été constitué spécifiquement dans le cadre de DEPHY Ecophyto et la majorité des membres du groupe ne se connaissaient pas au départ. Cependant, quasiment tous les membre avaient dans le passé mené des actions avec la Chambre d'Agriculture ou avaient participé à des groupes d'échange animées par la Chambre ou Résagri29 sur différentes thématiques. Cela a donné au groupe une dynamique de départ que l'animateur a cherché à entretenir par la suite. Les membres du groupe se sont retrouvés sur une ambition commune d'amélioration technique de leurs pratiques agronomiques. Des échanges se sont développés entre les membres, guidés au départ par l'animateur puis sans son intervention par la suite. Par contre, la mise en place d'un groupe d'échange sur l'application Whatsapp n'a pas rencontré l'adhésion de la majorité des membres du groupe.

 

Témoignage de la structure :

Autres infos
Suivez-nous sur
Liens vers les systèmes remarquables
Contact
Olivier LABORDE-DEBAT, Ingénieur Réseau
Olivier LABORDE-DEBAT
Ingénieur Réseau - CA 29
06 77 26 37 20