background dephy FERME

Groupe DEPHY Terrena Anjou

Grandes cultures / Polyculture-élevage
Année de publication 2019
  (mis à jour le 15 oct 2020)
Carte d’identité du groupe
Structure de l'ingénieur réseau
Coopérative TERRENA
Nom de l'ingénieur réseau
Alicia DUNAY- SEBILO
Date d'entrée dans le réseau
2016
10
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

Le réseau est engagé depuis 2016 dans la réduction de l'usage des produits phytosanitaires. Localisés autour d'Angers, les exploitations présentent plusieurs profils. En effet, 1 exploitation est spécialisée en grandes cultures et 8 sont en polyculture élevage. Les productions animales et végétales sont diverses : bovins lait, bovins viandes, chèvres, poules pondeuses, oies, cultures d'autoconsommation (luzerne, maïs ensilage, méteils, graminées fourragères), cultures de ventes (céréales, protéagineux, oléagineux, maïs grain). Il y a aussi un lycée agricole spécialisé en grandes cultures, productions horticoles et arboricoles. Le groupe est axé sur la construction de systèmes économes en herbicides. Il s'agit notamment d'acquérir des références sur les pratiques suivantes : refonte des rotations via l'alternance des cultures d'hiver et d'été, modification des pratiques culturales (faux-semis, décalage dates de semis...), actionner des leviers alternatifs aux herbicides via le désherbage mécanique, le semis direct sous couverts permanents et non permanents et la récupération des menus pailles sur les moissonneuses batteuses. SAU = 154 ha (12 à 180 ha) SAU/UTH = 77 ha (12 à 140 ha)


Cultures principales : maïs ensilage, blé tendre, colza grain, maïs grain, graminées fourragères, protéagineux

Spécificités du groupe :  Des exploitations en polyculture élevage majoritairement, réparties à l'Est et à l'Ouest d'Angers, avec des productions animales diversifiées (bovin lait, bovins allaitants, volailles, chèvres).

Lycées partenaires : Lycée agricole de Pouillé (Les Ponts de Cé (49))

Objectif de baisse de l'IFT du groupe en moyenne sur 5 ans = - 41%

Partenariats locaux : PROVAL, CUMA d'Angrie

Le regard de l'ingénieur réseau :

L'agriculture est aujourd'hui engagée dans une nouvelle transition agro-écologique en réponse aux demandes des consommateurs, de la société mais aussi des agriculteurs eux-mêmes. Pour y parvenir le groupe souhaite concilier performance économique et environnementale à l'échelle globale de l'exploitation.  Pour cela ils sont accompagnés par leur coopérative qui permet le déploiement d'actions menées au niveau de leurs exploitations mais aussi des filières et des territoires. Aussi, la présence d'un lycée agricole dans le réseau participe à la sensibilisation des nouvelles générations d'agriculteurs aux pratiques agro-écologiques.

 

Projet collectif et résultats du groupe

Les agriculteurs du groupe ont travaillé plus particulièrement sur la thématique suivante : Construction de systèmes de désherbage innovants et durables.

Pour ce faire trois leviers ont été principalement travaillés :

- Le désherbage mécanique : En 2017, le groupe s'est mis d'accord pour louer une houe rotative Hatzenbichler par l'intermédiaire de PROVAL. Ceci a permis de tester l'outil dans trois exploitations du groupe. Ainisi, plusieurs exploitations du groupe on pu progresser sur la pratique du désherbage mécanique (en maïs notamment). Un agriculteur est même passé en exploitation bio suite au test concluant de cet outil sur ses parcelles. 

Des essais avec la herse étrille en maïs et en tournesol ont également été réalisés. Les résultats ont été moins concluant mais cela a permis de mettre en avant le besoin l'importance du réglage de la herse pour s'adapter au contexte.

Le groupe a également assisté à deux formations malherbologies de façon à pouvoir reconnaître les adventices présentes dans leurs parcelles. L'objectif était de connaître la nuisibilité de chacune d'entres elles et de faire évoluer leur niveau d'exigence vis à vis du salissement des parcelles.

- Les cultures associées : Le groupe a beaucoup avancé sur l'association des colzas avec des plantes compagnes (légumineuses). Aujourd'hui, la totalité des membres du groupe ayant du colza dans leur rotation mettent en place ce levier de façon systématique. Cela permet d'économiser deux passages de traitement : 1 insecticide et un 1 herbicide en prélevée.

- La couverture des sols (interculture et semis sous couverts) : Le lycée de Pouillé a été moteur concernant cette problématique en proposant chaque année un essai couverts végétaux. L'objectif était de comparer les implantations des différents couverts (uni ou multi espèces) puis le mode de destruction mécanique le plus adapté. 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement

- Optimisation de la pulvérisation (Traitement à bas volumes et réduction de doses) : En 2017, une formation a été proposée et réalisée pour le groupe. L'objectif de cette journée était de réussir à faire optimiser l'application des produits phytosanitaires pour réduire les IFT et pour une intervention qui minimise les impacts sur l'environnement. Aujourd'hui, la plupart des agriculteurs ont réussi à diminuer les doses appliquée et à traitent en bas volume dès que cela est possible d'un point de vue technique.

- Désherbage localisé sur le rang : un agriculteur du groupe a développer un outil de pulvérisation adapté à cette pratique. Le soutien du groupe l'a aidé dans cette démarche volontaire. Son objectif était de diminuer sa surface de traitement en maïs et donc de faire diminuer son IFT Herbicide sur cette culture. La première année, le test n'a pas été concluant car les conditions climatiques ne permettaient pas d'utiliser l'outil (trop de vent). Les résultats sur l'IFT ne sont donc pas encore bien visible mais l'agriculteur souhaite continuer à pratiquer le désherbage localisé sur la rang en maïs.

- Récupération des menues pailles : un agriculteur du groupe s'est équipé d'un récupérateur de menus pailles sur sa moissonneuse batteuse. Aucun résultats significatifs n'ont été démontré au sujet du salissement des parcelles.

- Films herbistatiques (biodégradables) : Deux exploitations du groupe ont testé cette solutions alternative au désherbage chimique sur la culture du maïs fourrage. Les résultats ont été concluant d'un point de vue agronomique (qualité du fourrage) et technique (salissement sur le rang). Malgré tout, d'un point de vue économique, l'investissement était rarement rentable car les prix du lait et de la viande ne permettaient pas d'amortir le coût de la tonne de fourrage.

 

Résultats du groupe 

1. Diminution d'IFT observée : Diminution de 22% de l'IFT Total (Hors Traitement de semences) dont 24% pour l'IFT Herbicide et 19% pour l'IFT Hors herbicide.

2. Ce qui a fonctionné et ce qui n'a pas fonctionné

Les membres du groupe se sont rapidement mis d'accord sur une problématique commune : la réduction de leur IFT herbicides. En effet, il s'agissait du poste pour lequel la diminution était la plus compliquée. Concernant l'IFT insecticide et fongicides ils étaient déjà avancé grâce à l'accompagnement de leur coopérative Terrena (Solutions OAD Fongipro, Colza/PC, ES Alicia).

Certains étaient déjà avancé sur la pratique du désherbage mécanique alors que d'autre pas du tout. Les plus avancés ont donc pu continuer de perfectionner leur pratique tout en accompagnant les moins avancés. la synergie du groupe a bien fonctionné pour cette problématique. le même constat a été fait pour la mise en place des associations de cultures colza/Plantes compagnes.

Néanmoins, la localisation géographique des exploitations (deux zones : une à l'Est et l'autre à l'Ouest d'Angers) n'a pas facilité les rencontres physiques ; surtout ces deux dernières années. De plus, suite aux nombreux essais de désherbages mécaniques et d'implantation de couverts végétaux certains membres du groupe se sont plutôt orientés vers les techniques culturales simplifiées alors que d'autres ont opté pour le développement du travail du sol via le désherbage mécanique.

3. Accompagnement et dynamique collective

Le groupe a été construit dans le cadre spécifique de la démarche DEPHY Ecophyto. La majorité des membre du groupe ne se connaissaient pas avant la création du groupe. Les aspirations n'étaient pas les mêmes pour tous les membres malgré des problématiques similaires. Certains agriculteurs étaient déjà engagés sur dans d'autres projets : préservation de la qualité de l'eau sur leurs bassins versants respectifs ou encore participation à des groupe de travail sur le semis direct. Ainsi, la première animatrice du groupe a pu profiter de cette dynamique déjà existante pour lancer le groupe. Les différentes animations, formations et visite d'exploitations qui ont suivi ont permis d'entretenir cette dynamique par la suite. La mise en place d'un groupe Whatsapp a  bien fonctionné à accentuer les échanges réguliers sur divers sujets. 

Productions du groupe

Témoignage de la structure :

Produire plus et mieux avec moins.  C'est le choix fait par Terrena il y plusieurs années en adoptant l'Agriculture Ecologiquement Intensive (AEI) comme projet d'entreprise. Ce défi s'est aujourd'hui généralisé à l'agriculture française confrontée en plus à une nécessité de compétitivité face à la concurrence internationale qui s'accroît.

En tant que coopérative agricole, Terrena a donc le devoir d'accompagner les agriculteurs dans la transition agroécologique qui permettera la limitation de notre impact environnementale pour les prochaines décennies. Le développement des groupes d'agriculteurs et notamment des groupes DEPHY ECOPHYTO est l'un des moyens pour y parvenir.  

Autres infos
Suivez-nous sur
Liens vers les systèmes remarquables
Contact
""
Alicia DUNAY-SEBILO
Conseillère agronomie - Terrena
07 60 20 06 29