Soumis par Anonyme (non vérifié) le mar 19/09/2017 - 13:47

Image d'en-tête : Piqure d'Aphidius matricariae sur puceron - © J. Gambier, Inra   Informations initialement issues du Guide pratique pour la conception de systèmes de culture légumiers économes en produits phytopharmaceutiques (2014) / Fiche technique T11 . Pour en savoir plus : voir lien   Principe Cette technique de lutte biologique consiste à lâcher des auxiliaires (insectes ou acariens) pour maîtriser des populations de bio-agresseurs par la prédation (auxiliaires tuant et mangeant leurs proies au cours de leur vie) ou le parasitisme (auxiliaires se développant aux dépens d’un hôte unique et conduisant à sa mort, aussi appelés parasitoïdes).   Exemple de mise en oeuvre : Exemple d'application Un des exemples les plus répandus en systèmes légumières (principalement sur la culture de tomate) est l’utilisation de Macrolophus pygmaeus, une punaise prédatrice contre l’aleurode des serres. Ce prédateur cible principalement les œufs et larves de l’aleurode des serres, mais il a aussi une action secondaire sur oeufs et jeunes larves de Tuta absoluta, oeufs de papillons, araignées rouges, thrips, pucerons. L’introduction de Macrolophus pygmaeus dans un serre se fait en saupoudrant le matériel sur les feuilles en groupes d’au moins 50 individus en créant entre 6 à 10 points de distribution par allée. Les tas (d’une épaisseur maximale de 2 cm) doivent être répartis de sorte que les punaises prédatrices  puissent facilement s’éloigner. Les points de lacher sont repérés pour pouvoir gérer les effeuillages. En effet, il faut veiller à ne pas enlever les feuilles dans lesquelles les oeufs ont été insérés avant éclosion des Macrolophus. Le premier apport est recommandé dès le début de la culture, si possible de 0,5 à 1 individu/m² à chaque application, puis doit être renouvelé 2 à 3 fois avec un intervalle minimum de 7 à 14 jours. Des apports complémentaires peuvent être réalisés sur les zones à risque ou infestées . Dans certaines conditions, des lachers sont réalisés en pépinière (par ex pour des tomates sous abri en sol dans le sud-est) pour favoriser une implantation plus précoce et mieux répartie. Concernant les conditions d’application, il est conseillé de préférer des introductions en fin de journée (éviter la forte lumière). Le lâcher doit être réalisé rapidement après la livraison.  Avant utilisation, le produit doit être stocké à une température comprise entre 8 et 10 °C, à l’obscurité et ne pas dépasser 1 à 2 jours. Respecter les conditions données par le fournisseur.

URL
http://www.geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Pratiquer_La_Lutte_Biologique_A_L_Aide_De_Macroorganismes