Soumis par Anonyme (non vérifié) le lun 28/11/2016 - 15:50

(image en en-tête :épandeur de fumier)   Date de dernière modification: : 01/12/2011 Contributeurs initiaux : Adeline Michel CER FRANCE Normandie amichel(at)50.cerfrance.fr Fleury sur Orne (14)         Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78) Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @   Favoriser la dégradation biologique en conditions humides et aérées d'effluents d'élevage, de déchets verts… Le compostage permet une réduction du volume des effluents (50 % environ) et une hygiénisation du produit (destruction des graines d'adventices, des pathogènes...) du fait de la montée en température provoquée par l'activité biologique (6 semaines au dessus de 40°C dont 10 jours à plus de 60°C sont nécessaires pour cela). Les conditions favorables à la dégradation biologique nécessitent un à plusieurs retournement d'andains (à l'aide d'un retourneur d'andain ou d'un épandeur à poste fixe) permettant de favoriser l'aération du compost. Le compost obtenu peut être épandu à raison de 10 à 15 tonnes par hectare. Exemple de mise en oeuvre : Compost de fumier de bovin pailleux, co-compostage de fumier de bovin mou et de déchets verts, compost de fumier de volailles…

URL
http://www.geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Realiser_Des_Apports_De_Compost