Soumis par admin_smile le lun 28/11/2016 - 15:47

Date de dernière modification: 21/06/2011 Contributeurs initiaux : Patricke Saulas INRA patrick.saulas(at)grignon.inra.fr Grignon (78) Lionel Jouy Arvalis institut du végétal l.jouy(at)arvalisinstitutduvegetal.fr Boigneville (91) Jacques Girard Chambre d'Agriculture du Calvados j.girard(at)calvados.chambagri.fr Caen (14) Sébastien Minette Chambre Régionale d'Agriculture de Poitou-Charentes Sebastien.MINETTE(at)poitou-charentes.chambagri.fr Lusignan (86) Elise Pelzer INRA elise.pelzer(at)grignon.inra.fr Grignon (78) Véronique Biarnès UNIP v.biarnes(at)unip.fr Paris (75) Innocent Pambou Chambre d'agriculture deMaine-et-Loire innocent.pambou(at)maine-et-loire.chambagri.fr Angers (49) Julien Halska INRA julien.halska(at)grignon.inra.fr Dijon (21) Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @   L'association d'espèces annuelles est une culture simultanée de deux espèces ou plus sur la même surface. Les espèces ne sont pas nécessairement semées et récoltées en même temps mais doivent cohabiter pendant une période significative de leur croissance. Les plantes peuvent êtres mélangées dans la parcelle (semis d'un mélange de graines ou semis en plusieurs fois), ou cultivées en rangs ou bandes alternées. L'association d'une céréale et d'une légumineuse est la plus courante. Les cultures peuvent être récoltées en grains secs, en foin, voire en ensilage par les éleveurs ou les céréaliers (alimentation du troupeau, assez fréquente ou commercialisation, moins fréquente). Le choix des espèces est fonction des débouchés possibles, des caractéristiques physiologiques des espèces associées (précocité, hauteur) afin de récolter le mélange dans de bonnes conditions, et des objectifs recherchés (limiter le salissement, éviter les maladies, résistance à la verse, etc). Exemple de mise en oeuvre : Exemple pour l'ensilage. Semer fin octobre - début novembre en sol sain et profond un mélange triticale / pois fourrager / vesce respectivement à 290, 15 et 15 grains/m². semer à 2-3 cm de profondeur. Pas d'apport d'azote minéral si épandages de matière organique à l’implantation ou si reliquat de plus de 50 unités à la sortie de l’hiver. Dans le cas contraire, 50 à 60 unités d’azote maximum apportés à partir du stade épi 1 cm du triticale (mi-mars). Aucune spécialité commerciale n’est homologuée pour cette culture. Récolter avec séchage 1 ou 2 jours si récolte précoce ou récolte directe dans la journée si tardive. Exemple construit à partir de (BRUNSCHWIG et al. 2009). Autres exemples d'associations : caméline / lentille, la caméline devant compenser le déficit de compétitivité de la lentille par rapport aux adventices.

URL
http://www.geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Cultiver_Des_Associations_D_Especes_Annuelles