Soumis par admin_smile le lun 28/11/2016 - 15:48

Cette technique vise à implanter des plantes de services gélives destinées à accompagner le colza d’hiver durant l’automne, pendant la première partie de son cycle végétatif, afin de rendre des services à la culture de colza d’hiver. Le couvert est détruit pendant l’hiver par le gel et le colza poursuit son cycle seul au printemps. Les services recherchés sont : ·       Une meilleure couverture du sol et lutte contre les adventices  (compétition ou allélopathie) ·       Une structuration du sol et amélioration de l’enracinement du colza par complémentarité des systèmes racinaires  (colza / plantes de services) ·       La fixation d’azote pendant l’automne par la plante de service et restitution au colza après la destruction du couvert  (restitution au printemps) ·       La réduction des dégâts causés par les insectes à l’automne  (altises, charançons du bourgeon terminal, noctuelles)  par effet de camouflage/perturbation visuelle et/ou olfactive ·       Un moindre investissement financier pour l’agriculteur en début de cycle du colza d’hiver (diminution herbicides, insecticides) et des possibilités accrues d’alternatives en cas de destruction de la culture de colza ou de non développement Les différents effets des plantes de services sur le colza permettent d’économiser des intrants (azote, herbicide, insecticide) et de maintenir (voir augmenter) le rendement du colza. Il apparait préférable d’associer au colza une ou des espèces « plantes de services » gélives et exerçant une concurrence limitée sur le colza. Afin de remplir le service « fourniture d’azote », les légumineuses sont privilégiées, de par leur capacité à utiliser l’azote de l’air pour leur croissance (fixation symbiotique). Les plantes de services peuvent être implantées (1) simultanément au colza sur la même ligne de semis, (2) simultanément au colza en alternant les lignes de semis (semoir à trémies séparées) ou (3) en deux passages, le semis du colza étant réalisé après le semis à la volée du couvert. Un roulage permet ensuite d'assurer un bon contact terre-graine. Un semis précoce est à privilégier pour maximiser la somme des températures et la croissance des plantes de services (entre le 5 et 20 août). Le choix variétal pour le colza est à adapter, en particulier sur le caractère de faible sensibilité à l’élongation automnale. Exemple de mise en oeuvre : Exemples d’espèce ou mélanges intéressants pour l’association avec le colza d’hiver ·       Lentille (30 kg/ha) ·       Féverole de printemps (80-100 kg/ha) ·       Trèfle d’Alexandrie (6 kg/ha, ex. variété Tabor de Jouffray-Drillaud) ·       Mélange de féverole de printemps (50 kg/ha) et de lentille (15 kg/ha) ·       Mélange de féverole de printemps, vesce pourpre et trèfle d’Alexandrie ·       Mélanges commerciaux de vesce commune, vesce pourpre et trèfle d’Alexandrie ou de gesse, fenugrec et lentille semés à 20-25 kg/ha ·       Trèfle blanc pérenne, non détruit pendant l’hiver (choix variétal important, privilégier les trèfles blanc nains ex. variété Huia)

URL
http://www.geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Implanter_Un_Couvert_De_Legumineuses_En_Association_Avec_Le_Colza