Soumis par admin_smile le lun 28/11/2016 - 15:49

Crédit photo : Grégoire Agri   Le principe : La herse étrille est un outil de désherbage mécanique en plein. Elle a une action mécanique sur les adventices en cours de germination – stade filament blanc – ou au stade cotylédon, et agit par arrachement ou recouvrement des adventices du fait du frottement et de la vibration des dents sur le sol. Elle s’utilise en aveugle en pré-levée à 1 ou 2 cm au-dessus du lit de semence dès que l’on observe des levées d’adventices ou en culture de faible hauteur (variables selon les cultures pour qu’elles résistent à l'action de l'outil). Elle est efficace sur les dicotylédones annuelles jusqu’au stade 2F et les graminées jusqu’au stade 1F (voir page 2 La herse étrille, AgroTransfert) mais est inefficace sur les vivaces et les adventices plus développées. Elle constitue une alternative à l'usage d'herbicide de pré et post-levée en culture.  Elle peut aussi être utilisée pour détruire les faux-semis et représente, dans ce cas, une alternative à l'utilisation du glyphosate.   Conditions de réussite : Pour réussir son désherbage avec la herse étrille, le lit de semences doit être plat, sans grosses mottes. L’efficacité est également maximisée par des conditions de sols ressuyés, en évitant les fortes croûtes de battance (les dents ne pénètrent pas le sol) et les sols lourds. Elle est moins efficace en cas de présence trop importante de résidus de culture et au niveau des passages de roues et sur les fourrières. La présence de cailloux altère peu l'efficacité de l'outil contrairement à la houe rotative. L’intervention doit impérativement être suivie d’un ou deux jours de temps sec et ensoleillé pour assurer la dessiccation des plantes arrachées. Pour être efficace, il est nécessaire d’intervenir sur les adventices de la germination au stade 2-3 F au plus tard. En pré-levée, prévoir au maximum deux passages, dès qu'un pic de levées d'adventices est observé. En post-levée, compter un maximum de quatre passages, en fonction du nombre de jours disponibles (exemple : carte pour le désherbage mécanique du blé à l'automne). La densité de semis doit être augmentée de 10 à 15 % pour palier à la possible perte de pieds lors du hersage. Attention aussi à l'effet de ratissage des résidu de culture, qui s'ils s'accumulent devant la herse étrille risquent d'abimer la culture.   Matériel : La herse étrille est équipée de dents longues (de 400 à 550 mm) et souples (de 6 à 8 mm) montées sur des panneaux articulés pour suivre le terrain. Sa largueur varie de 6 à 24 m. Le réglage de l’agressivité vise à trouver le meilleur compromis entre l’efficacité du désherbage et le risque de perte de pieds. L’agressivité est liée à : L’inclinaison des dents : plus elles sont verticales, plus elles sont agressives envers les adventices et les cultures. Elle est à raisonner en fonction de l’état du sol, du stade de la culture et de celui des adventices. Les dents courbées, plus agressives, sont moins adaptées aux sols très caillouteux. La vitesse de travail : plus elle est élevée, plus l’agressivité est importante. En pré-levée, il est possible de passer à 15 km/h. En post-levée, la vitesse doit être plus modérée (4-12 km/h) surtout si la culture est jeune afin de ne pas l'endommager. La profondeur de travail : en ajustant la position des roues de terrage, de 1 à 2 cm en passage en pré-levée, de 2 à 3 cm en post-levée. Attention à ne pas régler trop profond pour éviter de générer des relevées d'adventices. Il existe des herses allant de 6 à 24 m de largeur. Une herse de 12 m de large permet d’avoir un débit de chantier proche de celui d’un pulvérisateur. Trois diamètres de dents sont proposés par les constructeurs: 6-7-8 mm. La longueur des dents peut varier entre 400 et 550 mm (dents longues utilisées dans les sols fragiles ou sur des cultures délicates).

URL
http://www.geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Pratiquer_Le_Desherbage_Mecanique_-_Herse_Etrille