Phytophthora ramorum : surveiller sa propagation et éradiquer les foyers contaminés

Horticulture – PPAM
Année de publication 2019
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source :  ANSES
Réferences : 
Article du 27 février 2019
Phytophthora ramorum : surveiller sa propagation et éradiquer les foyers contaminés

Détecté pour la première fois en France dans le Finistère en mai 2017, l’agent phytopathogène Phytophthora ramorum représente un risque important pour de nombreux végétaux d’ornement et forestiers (rhododendrons, viornes, mélèzes). L’Anses émet des recommandations afin de surveiller la propagation de ce « pseudo-champignon », prévenir les risques d’introduction et éradiquer les foyers où il est déjà établi.