Dans des exploitations d’élevage de l’ouest de la France, des systèmes à base de prairies multi-espèces pâturées pour une conversion à l’agriculture biologique

Grandes cultures / Polyculture-élevage
Cultures fourragères / Prairies
Maïs grain / Sorgho
Année de publication 2018
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  CAN DEPHY
Auteur :  I.Felix - Arvalis
Réferences : 
Extrait du document Regroupement de trajectoires DEPHY Ferme GC - Novembre 2018
Dans des exploitations d’élevage de l’ouest de la France, des systèmes à base de prairies multi-espèces pâturées pour une conversion à l’agriculture biologique

Stratégie 11 : Dans des exploitations d’élevage de l’ouest de la France, des systèmes à base de prairies multi-espèces pâturées pour une conversion à l’agriculture biologique

Des exploitations d’élevage de l’ouest de la France, avec une forte présence humaine sur des surfaces modestes. Les prairies représentent 65 à 85 % des surfaces des exploitations et jouent un rôle clé dans l’alimentation du troupeau. L’essentiel du revenu de l’exploitation provient de l’élevage.

La conversion vers l’agriculture biologique est récente (2010) ou en cours.

La succession initiale des systèmes étudiés est constituée de prairies maintenues 4 à 10 ans suivies d’un ou plusieurs maïs puis parfois d’une céréale à paille, pure ou en mélange.

Thèmes développés : Des successions prairie/méteil Des prairies multi-espèces pour réduire le coût de production, Céréales : du choix des variétés au choix des espèces Le maïs peut être remplacé, Décaler le semis de la prairie, Un désherbage mécanique intensif du maïs, Pas de désherbage mécanique sur les méteils, Du temps de travail libéré pour l’élevage

Trajectoires :

- JP. Denis (35) - Le passage en agriculture biologique : un défi pour produire propre et faire vivre 3 UTH

- I. et D. Petitpas (35) - Supprimer le maïs pour simplifier le système

- F. Chapleau (85) - La prairie de graminées-légumineuses pâturée : clé d'un système performant et économe en intrants

- D. Libot (44) - Maîtriser le pâturage pour diminuer les phytos et augmenter son autonomie alimentaire

- J. Audurier (79) - Travailler mieux et gagner plus !

La sélection des systèmes de culture mis en avant dans ces fiches s’est appuyée sur une analyse des résultats obtenus en terme d’IFT et sur une appréciation par des experts sur la pertinence et la transférabilité du système retenu. Le système est retenu si un de ces critères ou une combinaison des deux est vérifié une baisse significative de la moyenne des IFT ou un IFT bas et stable (moins de 70% de la référence si elle existe)

Le regroupement des trajectoires par « famille » conduit à simplifier et parfois réduire les spécificités de chaque système, avec le risque de gommer de vraies innovations. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à revenir individuellement sur chaque fiche pour retrouver la richesse de chaque témoignage. Parmi les 92 trajectoires décrites, certaines d’entre elles comportent des traits communs. Ces traits ont été repérés et caractérisés de façon à rassembler, pour un contexte donné, des trajectoires faisant appel à des stratégies proches de réduction des IFT. Au total, ce sont 16 familles de stratégies d’évolution qui ont été décrites.

Accès à la notice méthodologique

Accès au document complet "Réduction de l’usage des produits phytosanitaires : stratégies mises en œuvre dans le réseau DEPHY FERME" ci-contre