Production d’arbustes (photinia x fraseri) en conteneur en Protection Biologique Intégrée

Horticulture – PPAM
Arbres et arbustes d’ornement
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  Cellule d'Animation Nationale DEPHY
Auteur :  Laurent MARY – CATE / ASTREDHOR
Réferences : 
Fiche système DEPHY EXPE - Juillet 2019 [fsmup + fslcbf]
Picto fiche SYSTEME DEPHY EXPE

[DEPHY EXPE] - Projet HORTIPEPI - Site CATE - Système Photinia Innovant

Mots clés : Protection Biologique Intégrée - Biocontrôle - Paillage - Méthodes alternatives de désherbage

separateur_vert

Cet essai a été mené de 2012 à 2014 sur la station expérimentale de la CATE à St-Pol-De-Léon dans le cadre du projet HORTIPEPI. Ce projet porte sur la mise au point d'itinéraires culturaux innovants pour réduire l'utilisation de produits phytosanitaires en production en pépinière hors-sol.

La valeur esthétique du produit est une caractéristique importante et celui-ci ne doit pas présenter de dégâts liés à des maladies, des ravageurs ou des problèmes physiologiques. Aucun ravageur ne doit être visible non plus. Par rapport à la diversité des espèces cultivées en pépinière, le Photinia est une espèce économiquement importante, cultivée dans toute la France et qui est assez sensible à quelques ravageurs et maladies. De ce fait, c’est une plante modèle intéressante pour tester des itinéraires alternatifs.

 

Leviers mobilisés

  • PBI : lâchers d’auxiliaires sous abri et lutte par conservation en extérieur ;
  • Paillage des conteneurs et gestion des abords de culture pour lutter contre les adventices ;
  • Optimisation de l'aération et de l'irrigation.

 

Principaux résultats et enseignements

La sensibilité de la culture aux attaques d’entomosporiose qui provoquent des taches foliaires et déprécient la qualité a empêché l'atteinte de l’objectif de réduction d’IFT. Cette réduction n’a été que de 22 à 33 %. Aucun produit alternatif n’est connu contre cette maladie, mais le stockage des plantes sous abri à l’automne permet de réduire son incidence.

La mise en œuvre de la PBI par apport d‘auxiliaires lors de la phase sous abri et de la PBI par conservation lors de la phase en extérieur a permis de maîtriser la plupart des attaques de pucerons et de nettement diminuer l’IFT insecticides. Toutefois, le climat de l’année influence fortement la présence des auxiliaires spontanés en culture extérieure et peut être un facteur limitant pour l’efficacité de la PBI par conservation.

Le paillage s’est avéré être une technique très intéressante pour limiter le développement des adventices et éviter l’utilisation d’herbicides sur les conteneurs.

 

Zoom sur le paillage des conteneurs et la Protection Biologique Intégrée par conservation