Production de Viburnum tinus en conteneurs sous abri en Protection Biologique Intégrée

Horticulture – PPAM
Plantes en pot et à massif
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  Cellule d'Animation Nationale DEPHY
Auteur :  Sophie BRESCH - Astredhor
Réferences : 
Fiche système DEPHY EXPE - Avril 2019 [fspcc]
Picto fiche SYSTEME DEPHY EXPE

[DEPHY EXPE] - Projet HORTIPEPI - Site CDHR - Système Viburnum Innovant

Mots clés : Protection Biologique Intégrée - Alternative aux herbicides – Pucerons

separateur_vert

Cet essai a été mené de 2012 à 2013 sur la station expérimentale du CDHR - Centre Val de Loire dans le cadre du projet HORTIPEPI. Ce projet porte sur la mise au point d'itinéraires culturaux innovants pour réduire l'utilisation de produits phytosanitaires en production en pépinière hors-sol.

Le Viburnum tinus (Laurier-tin ou Viorne-tin) est une espèce économiquement importante. Les plantes ne doivent pas présenter de dégâts liés à des maladies, des ravageurs ou des problèmes physiologiques et aucun ravageur ne doit être visible. Sur cette espèce, les principales problématiques sont la maîtrise des ravageurs et la gestion des adventices

 

Leviers mobilisés

 

Principaux résultats et enseignements

L’objectif de réduction de l’IFT a été atteint avec une diminution de 67 à 83% par rapport à une conduite de référence en lutte chimique raisonnée. L'efficacité de la PBI est satisfaisante, même si un IFT Insecticide demeure, en lien avec la problématique pucerons.

Le pourcentage de plantes commercialisables en fin de culture est supérieure à 85% pour cet système sur les deux années de test ( taux plus faible en 2013 lié au paillis qui a engendré une « faim d’azote » qui n’a pas été décelé suffisamment tôt.

Potentilla fruticosa ‘Goldfinger’ est une plante à fort pouvoir attractif pour les insectes utiles (syrphes, chrysopes, hyménoptères...). Sa floraison abondante et durable permet de conserver les auxiliaires au plus proche des cultures en leur fournissant abri et nourriture.Cette technique permet d’attirer les auxiliaires naturellement présents dans l’environnement mais également d’accroître l’efficacité des lâchers et par conséquent de diminuer les coûts de protection.

 

Zoom sur les plantes de service