Densité de semis ou de plantation

Arboriculture
Cultures légumières
Cultures tropicales
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Horticulture – PPAM
Vigne
Année de publication 2018
  (mis à jour le 02 avr 2020)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  F.BERGER & Ph.DELVAL
Réferences : 
Levier PIC "Pratiques culturales"

La modulation de la densité de semis ou de plantation peut être envisagée dans les deux sens (faible ou forte densité), mais seulement suite à une analyse du risque car des effets négatifs peuvent résulter de cette technique.

En effet, les faibles densités ont pour objectif de limiter la biomasse de la plante ; la réduction de la densité sera évaluée en fonction de plusieurs critères liés à la plante (caractéristiques de l’espèce et de la variété), au contexte pédo-climatique ou aux pratiques de fertilisation. Les meilleurs effets concernent les maladies qui ainsi par un milieu mieux aéré ont moins tendance à se développer et à se disséminer. En revanche, la faible densité laisse une place pour le développement des adventices et cette technique sera réservée aux parcelles à faible salissement ou dans le cas d’une lutte mécanique de post-levée.

Concernant les limaces, les couverts denses sont plus favorables à l’entretien des populations et à leur nuisibilité.

Les fortes densités ont plutôt un rôle d’étouffement propice à la lutte contre les adventices. Dans ce cas, le développement des maladies reste à craindre et cette technique est à combiner avec un choix variétal qui prendra en compte les maladies fréquentes dans la région.

Semer moins pour produire mieux - vidéo Ecophyto de 2'05
Solutions agronomiques limitant le recours aux herbicides

Fiche technique - Auteurs : MAAF et Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Montpellier. 2006.

Forte densité de semis