Gestion intégrée des bioagresseurs : la rhizomanie

Betterave
Année de publication 2019
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source : 
www.itbfr.org/
Auteur :  ITB
Gestion intégrée des bioagresseurs : la rhizomanie

La rhizomanie est l’une des maladies les plus graves de la betterave en termes d’impact économique. Elle peut en effet causer des pertes de rendement racine de 10 à 15 % dans les cas modérés, jusqu’à plus de 30 % dans les cas les plus sévères. Elle provoque également une baisse de la teneur en sucre de 1 à 4 % et une perte de qualité technologique lors de la transformation industrielle. 

L’utilisation de variétés tolérantes à la rhizomanie représente actuellement l’unique solution de lutte contre ce virus. Cependant, la multiplication des cas de contournement de résistance dans les régions Centre-Val de Loire et au sud de l’Île-de-France impose à l’ensemble des acteurs de la filière betteravière de mettre en œuvre une stratégie de gestion durable des résistances.