Monilioses sur pêches - Sensibilité du matériel végétal - Synthèse de huit années d'étude

Année de publication 2009
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source : 
InfosCTIFL
Auteur :  Mandrin J.-F.
Réferences : 
Num 252 p40-45
Monilioses sur pêches - Sensibilité du matériel végétal - Synthèse de huit années d'étude

La sensibilité variétale de la pêche aux maladies de conservation dues aux monilioses a été testée avec l’infestation naturelle au verger ou après une inoculation artificielle des fruits en laboratoire. Les résultats montrent pour une même variété une grande variabilité selon l’année, y compris avec l’inoculation artificielle. D’ou la nécessité de répéter les observations dans le temps pour se faire une idée de la sensibilité variétale. Des analyses complémentaires prenant en compte le climat (pluies, durée d’humectation) et quelques facteurs de production ont révélé que la charge des arbres donnait une meilleure explication du taux de pourriture des fruits que les facteurs climatiques.