Mouche de la cerise - Études méthodologiques pour améliorer l'efficacité des essais biologiques

Année de publication 2006
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source : 
InfosCTIFL
Auteur :  Mandrin J.-F., Lichou J., Lochard G., Lagrevol J.
Réferences : 
Num 226 p22-25
Mouche de la cerise - Études méthodologiques pour améliorer l'efficacité des essais biologiques

Les essais d'efficacité pour l'homologation des produits nécessitent des dispositifs coûteux et tributaires du niveau d'infestation naturelle. Les études entreprises visent à mettre au point une méthode permettant de réaliser des expérimentations moins aléatoires et moins onéreuses. Elle consiste à lâcher des mouches dans des manchons enfermant des rameaux porteurs de fruits, assurant ainsi une infestation sur des parcelles plus petites. Un essai réalisé en 2006 a permis d'obtenir une infestation de 66% des fruits dans le témoin non traité contre 3.5% avec le produit référence, l'infestation naturelle ayant été de 14%. Les mouches utilisées proviennent de captures en verger ou d'émergence en cage d'élevage à partir de pupes. La mise au point d'un élevage sur un cycle complet de l'insecte est aussi à l'étude de manière à parfaire la technique.