Bioagresseurs des racines : état des lieux et recommandations générales

Betterave
Année de publication 2017
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source : 
Betteravier Français
Auteur :  ITB
Réferences : 
La Technique Betteravière n°1061 du 26 septembre 2017
Bioagresseurs des racines : état des  lieux et recommandations générales
Pour accroître la compétitivité de la filière, la prochaine campagne va être marquée par une augmentation de la durée de fonctionnement des sucreries, passant de près de 100 jours à 130 jours en moyenne. La campagne betteravière va bientôt débuter et il est essentiel dans ce contexte de repérer les betteraves malades afin d’adapter la récolte et la conservation. Pour 2017, ce sont surtout des nématodes à kystes, de la rhizomanie FPR au sud de Paris et du rhizoctone violet qui sont actuellement observés. Ces bioagresseurs sont présents dans le sol, et profitent de portes d’entrées et de conditions climatiques favorables pour attaquer les betteraves. Ils entraînent des pertes de rendement, mais aussi pour certains une baisse de la qualité industrielle. Il est donc important de les repérer précocement afin de les gérer au mieux.