Biodiversité fonctionnelle en cultures légumières : régulation naturelle de la mouche de la carotte Psila rosae

Légumes racines
Année de publication 2013
  (mis à jour le 04 mai 2020)
Source :  CTIFL
Auteur :  S. Picault
Réferences : 
Infos CTIFL n°293, juillet/août 2013, p3_-52
InfosCtifl293

L’influence des abords de parcelle sur la régulation naturelle des populations de P. rosae en cultures d'apiacées a été étudiée dans le projet Biodivleg en comparant différentes variables biologiques et agronomiques entre des parcelles bordées par des Infrastructures agroécologiques de forte densité et des parcelles sans IAE particulières sur leurs abords. Les résultats obtenus montrent que les staphylins et les araignées consommeraient les oeufs de P. rosae et les carabidés plutôt les larves et/ou les pupes. Cependant, dans les conditions de production des parcelles échantillonnées, l’action de ces auxiliaires demeure insuffisante pour limiter significativement l’incidence des dégâts à la récolte. La mise en place d’IAE de forte densité favorise les pontes de P. rosae dans les cultures sans amplifier en parallèle les processus de régulation naturelle.