Fertilisation et sensibilité des cultures légumières aux bioagresseurs : une recherche appliquée à la laitue

Légumes feuille
Année de publication 2017
  (mis à jour le 11 déc 2019)
Source : 
CTIFL
Auteur :  C. RAYNAL et al.
Réferences : 
InfosCTIFL Num 300, avril 2014
Fertilisation et sensibilité des cultures légumières aux bioagresseurs : une recherche appliquée à la laitue

Produire en limitant l’usage des produits phytosanitaires conduit à revisiter les pratiques pour mettre en œuvre des stratégies à moindre risque sanitaire. La fertilisation représente un levier d’action potentiel dans la gestion des bioagresseurs. Le projet réalisé sur laitue avec le concours du MAAP/DGER dans le cadre du Casdar Fertipro et labellisé par le GIS PIClég livre ses résultats à l’issue de trois ans d’essais. Ainsi, l’azote expose la laitue à Sclerotinia spp.et aux pucerons, en particulier. La maîtrise de l’azote, la protection biologique et le choix variétal montrent leur réel intérêt dans des stratégies de production intégrée économes en intrants chimiques.