Pratiques culturales

Année de publication 2019
  (mis à jour le 12 déc 2019)
Source : 
EcophytoPIC

La prophylaxie rassemble les différentes mesures permettant de prévenir l’arrivée ou la propagation d’une maladie, d’un ravageur, ou le développement des adventices. Les pratiques culturales (rotation, implantation et conduite de la culture, interculture et mesures agronomiques) font partie de ces solutions de prévention.

Rotation

On appelle « rotation », la succession des cultures sur une même parcelle. Le choix de la succession est un levier important dans la lutte contre les bioagresseurs. En diversifiant les cultures (alternance plantes-hôtes et non-hôtes) et les dates ou conditions d’implantation qui en découlent, la rotation permet de perturber le cycle des bioagresseurs.

Voir les résultats pour Rotation

 

Implantation

Différents leviers sont possibles pour rendre l’environnement hostile aux bioagresseurs au moment de l’implantation de la culture :

  • Travail du sol (déchaumage/labour, faux semis, etc.)
  • Qualité des semences et des plants
  • Choix de la date de semis (précoce/tardif) et de la densité de semis
  • Association d’espèces ou de variétés
  • Aménagement de cultures pièges
  • Choix de la parcelle dont l’histoire, le type de sol ou les aménagements (drainage) peuvent être défavorables au bio-agresseur visé.

Voir les résultats pour Implantation

 

Conduite de cultures

Les méthodes de gestion des cultures reposent sur la rupture de cycle des bioagresseurs dans le temps ou dans l’espace. Ainsi cette thématique abordera des itinéraires techniques qui évoqueront aussi bien des notions de mesures agronomiques, d’alternance de cultures que d’agencement spatial de celles-ci.

Voir les résultats pour Conduite de cultures

 

Post-Récolte / Interculture

Dans la rotation des cultures annuelles, l’intervalle de temps qui sépare la récolte de la préparation des sols visant à mettre en place la culture suivante est très variable (de quelques semaines à plusieurs mois selon les espèces).

Certaines pratiques agronomiques peuvent jouer un rôle prophylactique : broyage des résidus de récolte, travail du sol (faux semis, déchaumage/labour, etc.), implantation d’une culture intermédiaire. Certaines techniques peuvent également avoir un rôle sur la prévention des dégâts liés aux bio-agresseurs sur les produits agricoles stockés.

Voir les résultats pour Post-Récolte / Interculture

 

Mesures Agronomiques

Les mesures agronomiques sont l’ensemble des techniques qui n’appartiennent pas directement à la protection des plantes mais qui peuvent influer sur le développement de bioagresseurs : fertilisation, irrigation, structure du sol. L’action est alors indirecte. Il est par ailleurs important de noter que si ces techniques défavorisent une catégorie de bio-agresseurs, elles peuvent à l'inverse en favoriser une autre. Il est par conséquent nécessaire de bien prendre en considération ces différents aspects afin de décider des pratiques les plus adaptées à mettre en œuvre.

Voir les résultats pour Mesures Agronomiques