Rotation

Cultures légumières
Cultures tropicales
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Horticulture – PPAM
Année de publication 2018
  (mis à jour le 01 avr 2020)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  F. BERGER et Ph. DELVAL
Réferences : 
Levier PIC "Pratiques culturales"
rotation

La rotation est l’organisation temporelle des espèces cultivées sur l’ensemble d’une exploitation.

Cette répartition temporelle peut avoir une influence sur la conservation d’ennemis des cultures notamment quand ceux-ci ont des capacités longues et polyphages (capacité à se développer dans ou sur plusieurs cultures) en diminuant les infestations et pour éviter une spécialisation de la flore.

C’est un des leviers le plus important en matière de Protection Intégrée pour les systèmes de cultures annuelles, qui est cependant limité par les conditions économiques de l’exploitation et notamment la disponibilité du personnel et du matériel, la capacité de débouchés des cultures choisies et bien sûr les capacités agro-climatiques qui permettent aux cultures de limiter les agressions en début de cycle par un démarrage plus rapide.

La rotation peut revêtir plusieurs aspects bénéfiques : périodes d’implantations variées, allongement du retour de l’espèce, espèces différentes.

Dans la rotation, il est intéressant de prendre en compte :

  • la capacité à couper le cycle des ennemis des cultures par l’absence d’une plante hôte ;
  • la manière et l’époque dont le travail du sol va être conduit pour limiter les infestations de départ en détruisant les organes qui peuvent se conserver dans les débris de culture ou les graines d’adventices dans le sol.

Le principe de la rotation repose donc sur la diminution des formes de conservation, réduisant ainsi la contamination des plantes hôtes ou la concurrence par les adventices.