Sensibilité variétale des fruits à noyau au Xanthomonas : bilan de 12 ans d’expérimentation

Fruits à noyau
Année de publication 2017
  (mis à jour le 22 avr 2020)
Source :  CTIFL
Auteur :  A. Garcin, et al.
Réferences : 
Infos CTIFL n°304, septembre 2014, p41-47
InfosCtifl304

La maladie des tâches bactériennes des Prunus, causée par la bactérie Xanthomonas arboricola pv. pruni (Xap), a été détectée en France depuis une vingtaine d’années, provoquant à plusieurs reprises de nombreux dégâts dans les vergers de pêchers, d’abricotiers et de pruniers japonais des principales zones de production. Difficile à maîtriser par la voie chimique, l’utilisation de variétés tolérantes peut être une alternative efficace pour lutter contre cette maladie et réduire les pertes de récolte souvent importantes. Le CTIFL a mis en place de 2002 à 2013 une expérimentation visant à définir le niveau de sensibilité à Xap des différentes variétés de pêches, abricots et prunes. Les observations effectuées sur près de 180 variétés ont permis de classer celles-ci en trois groupes de sensibilité.