Stratégie de récolte

Grandes cultures / Polyculture-élevage
Vigne
Année de publication 2016
  (mis à jour le 02 avr 2020)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  L.PALVADEAU & Ph.DELVAL
Réferences : 
Levier PIC "Pratiques culturales"
récolte

Un bon moyen de maîtriser la dissémination des bio-agresseurs de parcelles à parcelles est de gérer les récoltes afin d’éviter que le matériel ne soit vecteur d’une forme biologique du bio-agresseur. 

Il est ainsi indispensable de connaître la répartition des bio-agresseurs entre et dans les parcelles. Cela permet de hiérarchiser les problèmes et d’avoir une stratégie qui permet d’éviter cet inconvénient. Cette technique peut être couplée avec un nettoyage scrupuleux du matériel (hygiène) et des applications localisées (techniques de pulvérisation et réglage du matériel).

Les moissonneuses-batteuses sont des vecteurs avérés de graines de mauvaises herbes. Il est donc conseillé de récolter les parcelles les plus sales en dernier si les conditions de récolte (sol, maturité,…) le permettent. Sinon, il sera indispensable d’assurer un nettoyage du matériel. 
Une technique favorisant la récupération des menues pailles permet de collecter des graines d’adventices lors de la moisson.

Un autre exemple concerne la nécrose bactérienne de la vigne ou maladie d’Oléron. Sa propagation est favorisée par les matériels de récolte qui peuvent récupérer des colonies bactériennes et les transporter tout au long de l’opération.