Travaux en vert

Arboriculture
Cultures tropicales
Horticulture – PPAM
Vigne
Année de publication 2018
  (mis à jour le 03 avr 2020)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  F.Berger et Ph.Delval
Réferences : 
Levier PIC "Pratiques culturales"
Travaux en vert

Les travaux en vert ont avant tout une fonction de régulation de la production et notamment de sa qualité. Néanmoins, bien mené, l’ensemble de ces actions peut également avoir une incidence sur la protection de la culture.

L’effeuillage : en viticulture, il permet l’aération de la grappe et la diminution de l’humidité favorable au développement de certaines maladies ; en cultures sous serre, il a plus vocation d’élimination de foyers visibles de ravageurs; en cultures tropicales, il permet de créer un tapis de feuilles sur le sol, limitant ainsi le développement d'adventices.

L’ébourgeonnage  : en viticulture, il permet d’éviter les entassements de grappes et crée un microclimat plus aéré défavorable aux maladies.

L’épamprage : en viticulture, il permet de limiter les entassements de végétation et également de limiter les épidémies de mildiou au démarrage en réduisant les risques de contamination par les inoculums au sol.

L’éclaircissage : en cultures pérennes, il permet de limiter le volume végétatif exposé aux maladies (moins d’entassement de végétation) et d’éviter que la vigne ne retombe.

Le rognage  : en viticulture, il permet d’aérer les grappes pour limiter le développement de maladies et assurer une meilleure pénétration des produits dans la zone à protéger.