Bineuse

Cultures légumières
Année de publication 2017
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source : 
EcophytoPIC
Auteur :  Ph.DELVAL et R.ULRYCH
Bineuse

Dans les cas généraux, les bineuses permettent de travailler de façon superficielle entre les rangs. Il existe cependant des cas particuliers dans lesquels la bineuse permet de travailler sur le rang, soit avec un désherbage localisé, soit mécaniquement, comme dans le cas de la bineuse à doigts.

L’objectif d’un binage peut être :

• d’ameublir la surface du sol, de casser la croute superficielle, de façon à permettre une bonne aération et un réchauffement du sol (et donc relancer la vie microbienne et la minéralisation), de permettre à la pluie / irrigation de pénétrer le sol, de limiter l’évaporation

• de lutter contre les adventices par sectionnement des racines, arrachage des plantules, voire étouffement des plantules par un buttage léger

Ce matériel est utilisé en grandes cultures (blé/orge, betterave, colza, maïs, tournesol…) et en cultures légumières (carottes, pommes de terre, choux, poireaux, haricots verts…) principalement.

Cet outil simple nécessite une bonne préparation du sol dès le semis (sol nivelé, absence de cailloux), un respect du stade optimal d’intervention sur la culture selon son développement et le stade des adventices visées, et enfin, une fenêtre météo idéale lors de l’intervention  (temps séchant, absence de pluie au moins 48 heures avant et après l’intervention).

Il est nécessaire de rester réactif si des relevées d’adventices nécessitent un nouveau passage.

Le coût du matériel, le faible débit de chantier, la maitrise des mauvaises herbes sur le rang, les possibilités offertes par des fenêtres climatiques, l’impact négatif sur les vivaces peuvent constituer des limites à l’utilisation de la bineuse.

Petit tour d’horizon d’expériences concrètes en grandes cultures et cultures légumières, via ces fiches techniques, articles et témoignages vidéo.