Dispositifs physiques anti-insectes

Arboriculture
Cultures légumières
Cultures tropicales
Horticulture – PPAM
Année de publication 2017
  (mis à jour le 15 avr 2020)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  F.Berger et Ph.Delval
Réferences : 
Levier PIC "Méthodes physiques"
anti-insectes

Les cultures peuvent être protégées des attaques d’insectes ravageurs par l’installation de bâches, voiles ou filets empêchant physiquement l’accès aux plantes.

Applications en arboriculture : installation de filets anti-insectes à l’échelle de l’arbre, du rang (système dit « monorang ») ou de la parcelle entière (système dit « monoparcelle »). Outre l’effet de barrière physique, la présence des filets semble de plus affecter la biologie des individus se trouvant piégés à l’intérieur de la protection. 
Ces systèmes se sont principalement développés dans le cadre de la lutte contre Cydia Pomonella(L.), le carpocapse des pommes, des poires et des noix, mais leur usage peut être étendu à d’autres espèces de ravageurs (autres tordeuses, mouches des fruits, etc.). Le type de maille ainsi que la date de mise en place sont très déterminants de l’efficacité de la méthode. Les meilleurs résultats sont de plus généralement obtenus dans les situations à faible pression de ravageur. Quand cela est possible, l’utilisation de filets anti-insectes doit être prévue dès la conception du verger.

Applications en maraîchage et en horticulture florale :

  • installation de filets de protection au niveau des ouvrants dans les cultures sous abris ;
  • installation de bâches, voiles ou filets à plat sur la culture ou en tunnels ;
  • installation de filets verticaux pour lutter contre les ravageurs se déplaçant sous le couvert végétal ou au ras de la culture (mouche de la carotte, mouche du chou). 
    Cette dernière pratique présente plusieurs avantages par rapport à la solution horizontale : le temps de travail nécessaire à sa mise en place est moindre, elle est peu contraignante lorsque des travaux en culture sont nécessaires et elle n’induit pas de modification du microclimat (pas d’effet favorisant sur le développement de maladies ou de mauvaises herbes).

On adaptera dans tous les cas les mailles du filet et la période de mise en place au type de ravageur ciblé.