La fusariose du melon : évaluation de certaines rotations et/ou pratiques alternatives - bilan d'une étude réalisée entre 2008 et 2011

Légumes fruits - Cucurbitacées
Année de publication 2012
  (mis à jour le 22 avr 2020)
Source :  CTIFL
Auteur :  ML. Brachet
Réferences : 
Infos CTIFL n°279, mars 2012, p68-72
InfosCtifl279

Un essai pluriannuel a été mis en place en 2008 au centre CTIFL de Balandran afin d’étudier l’influence à l’échelle de la rotation de plusieurs successions intégrant ou non des pratiques alternatives (solarisation, biodésinfection, apport de bois raméal fragmenté ou BRF) pour protéger une culture de melon contre la fusariose. Plusieurs paramètres ont été suivis : état sanitaire, qualité biologique et agronomique du sol, production en quantité et en qualité des différentes saisons de cultures. L’apport de BRF en 2009 a eu un effet bénéfique, ressenti jusqu’en 2010, en limitant l’apparition des symptômes de fusariose. La pression parasitaire élevée (présence du pathogène dans la parcelle, variétés sensibles) n’a pas permis de discriminer les autres modalités. Des études complémentaires sont nécessaires pour affiner les résultats.