Limiter sa dépendance aux herbicides en maïs-blé avec une interculture longue

Grandes cultures / Polyculture-élevage
Année de publication 2019
  (mis à jour le 07 fév 2020)
Source :  CAN DEPHY
Limiter sa dépendance aux herbicides en maïs-blé avec une interculture longue

Producteur de lait dans le bassin Rennais, Pascal Lefeuvre possède un assolement caractéristique des exploitations locales avec des prairies autour de la stabulation et des rotations maïs-blé, plus fragiles, dans les parcelles les plus éloignées. Malgré cela, il a su réduire son IFT sans réduire ses rendements.

En 2000, il a décidé de supprimer le glyphosate. Pascal n’a pas fait évoluer sa rotation maïs-blé. Toutefois, l’interculture longue (moutarde, sarrasin, radis fourrage et phacélie) constitue un élément à part entière. Sa destruction est facilitée par le choix d'espèces gélives. L’arrêt du labour sur maïs, l’introduction de faux-semis et le développement de binage sur maïs constitue le socle de la gestion des adventices.