Lutte biologique en cultures légumières de plein champ : une haie pour attirer les auxiliaires

Cultures légumières
Année de publication 2004
  (mis à jour le 22 avr 2020)
Source :  CTIFL
Auteur :  N. Briat, et al.
Réferences : 
Infos CTIFL n°204, septembre 2004, p44-47
InfosCtifl204

Afin d’évaluer l’intérêt d’une haie multi-espèces dans la constitution d’un réservoir pour les auxiliaires, une étude a été menée à la Serail de 2001 à 2003 sur une haie constituée de sept espèces végétales laurier tin, Pyracantha, l’Eleagnus Ebbengei, Forsythia, Sureau noir, Noisetier et Lilas). Le dénombrement et l’identifi cation des insectes prélevés sur une période de trois ans permet de dégager plusieurs enseignements. La quantité d’insectes recueillis est très importante avec un pic en mai- début juin. Le laurier tin est l’espèce qui attire le plus d’auxiliaires. Les principales familles se maintiennent d’une année sur l’autre ; les principales étant les hyménoptères parasitica.