Méthodes physiques

Année de publication 2019
  (mis à jour le 12 déc 2019)
Source : 
EcophytoPIC

La lutte physique en protection des plantes regroupe toutes les techniques de lutte dont le mode d’action primaire ne fait intervenir aucun processus biologique, biochimique ou toxicologique.

Il existe deux types fondamentaux de méthodes en lutte physique : les méthodes actives et les méthodes passives.

Méthodes actives

Les méthodes actives nécessitent de l’énergie au moment de l’application pour détruire, blesser ou stresser les ennemis des cultures, ou pour les retirer du milieu. Ces méthodes n’agissent qu’au moment de l’application et ne présentent pratiquement pas de rémanence.

 

Méthodes passives

Les méthodes passives procèdent quant à elles par une modification du milieu et sont à caractère plus durable. Ces techniques relèvent de quatre grandes catégories :

  • Lutte mécanique 
  • Lutte thermique
  • Lutte électromagnétique
  • Lutte pneumatique

Dans ce contexte, on imagine facilement que d’autres classes peuvent s’ajouter au besoin : lutte acoustique, lutte thermodynamique, {etc}.

La lutte mécanique comprend à la fois des outils de travail du sol mais également des outils spécifiques permettant des techniques de désherbage alternatif. D'autre part, des dispositifs de protection sont développés contre des bioagresseurs. Les luttes thermiques et pneumatiques font appel à des matériels très spécifiques nécessitant une bonne connaissance et maîtrise pour leur utilisation.