Nématodes phytophages des cultures légumières : des alternatives à la désinfection chimique

Cultures légumières
Année de publication 2001
  (mis à jour le 19 mai 2020)
Source :  CTIFL
Auteur :  F. Villeneuve, et al.
Réferences : 
Infos CTIFL, n°169, mars 2001, p35-39
InfosCtifl169

Le contexte actuel incite les producteurs de légumes à rechercher des solutions nouvelles permettant de limiter au maximum le recours à la désinfection chimique. Il existe des possibilités à partir de méthodes physiques ou biologiques. Pour limiter les populations de nématodes, les méthodes physiques (vapeur ou solarisation) ne sont pas entièrement satisfaisantes. Bien que largement étudié, l'utilisation de micro-organismes n'est pas encore possible dans la pratique. On peut, par contre, utiliser les plantes dont les modes d'action varient selon leurs réactions aux nématodes. Les principales conditions d'utilisation de ces différentes plantes sont présentées (plantes éradicantes, plantes "résistantes pièges"...) ainsi que les limites de ce type de technique.