Projet BIOLIM

Grandes cultures / Polyculture-élevage
Année de publication 2016
  (mis à jour le 05 nov 2020)
Source :  EcophytoPIC - Axe Recherche et Innovation
Réferences : 
Projet Ecophyto (2014-2016)
Projet BIOLIM

Techniques innovantes de biocontrôle contre les mollusques terrestres nuisibles aux cultures : Recherche de méthodologie d’évaluation adaptée à leur écophysiologie

Appel Ecophyto R&I - PSPE 2 Pour et Sur le Plan Ecophyto - 2014


Le projet BIOLIM est entièrement consacré à la recherche de techniques de biocontrôle vis-à-vis des limaces nuisibles aux cultures. Son originalité est de prendre en compte l’écophysiologie des limaces et les acquis du projet CasDAR RESOLIM sur la connaissance de traits de vie des limaces, l’impact de systèmes de culture sur leur développement et sur la modélisation pour la prévision des risques. Ce projet rassemble un partenaire public (Université de Rennes 1) de par leurs expertises en écophysiologies des mollusques, des partenaires des instituts techniques pour leur contribution en termes expérimentales, pour leur connaissance en système de cultures, en modélisation et des sociétés privées pour leur capacité expérimentale et leur maitrise de la lutte contre les limaces.

La première tâche de ce projet sera de réaliser une méta-analyse (Hedges et al., 1999 ; Miguez et al. 2005) à partir des données issues du projet CasDAR RESOLIM et de la bibliographie propre à la lutte contre les limaces et les voies de biocontrôle. La spécificité de la démarche sera de prendre en compte les interactions entre la biologie des limaces, les systèmes de cultures et l’ensemble des techniques de lutte par biocontrôle envisageables à l’heure actuelle : substances chimiques peu préoccupantes, substances naturelles, plantes de service, plantes d’interculture, plantes pour semis sous couvert, plantes pour biofumigation, micro et macro-organismes : champignons, bactéries, nématodes, carabes ou autres insectes…

La deuxième tâche du projet sera consacrée à fixer les méthodologies expérimentales les plus adaptées pour évaluer les performances des techniques de lutte par biocontrôle en tenant compte de la spécificité des traits de vie des limaces et de leurs potentialités d’insertions dans les systèmes de culture. Dans un processus séquentiel, ces techniques seront évaluées dans le réseau expérimental constitué par les six partenaires et pendant quatre saisons expérimentales. La synthèse des résultats concernant les performances des techniques de biocontrôle expérimentées se fera de manière commune par l’ensemble des partenaires. Pour chacune des techniques performantes, un cahier des charges pour leur développement en vue de leur usage par les agriculteurs sera élaboré pour leurs valorisations ultérieures.

Thèmes abordés : limaces, biocontrôle, plantes de service, désinfection des sols, écophysiologie

Organisme chef de file : Acta

Partenaires : Université de Rennes I, Arvalis, BayerCropScience, De Sangosse, Phyteurop

Montant prévisionnel financé : 100 000 €