Retrait du glyphosate : Conséquences sur les stratégies herbicides de la filière vigne

Année de publication 2017
  (mis à jour le 11 déc 2019)
Source :  IFV
Auteur :  Éric Chantelot, Christophe Gaviglio
Réferences : 
Lettre d'info IFV - Octobre 2017
Retrait du glyphosate : Conséquences sur les stratégies herbicides de la filière vigne

Construire des stratégies mixtes combinant herbicides et alternatives

Un éventuel retrait du glyphosate entraînerait des modifications importantes dans l’élaboration des stratégies de désherbage en vigne.

En effet, même lorsqu’il est localisé sous le cavaillon seulement, le désherbage chimique des vignes repose assez largement sur une stratégie associant des produits de post levée à action systémique et des produits de prélevée.

Ce type de stratégie présente l’intérêt de contrôler une grande partie de la flore des vignobles en un minimum d’intervention avec un coût maîtrisé. Depuis le retrait d’AMM de l’amitrole (décembre 2015), le glyphosate est le seul herbicide de post levée à action systémique.

En cas de retrait, des stratégies faisant appel uniquement à des désherbants foliaires sans action systémique seraient difficiles à tenir, en particulier pour la destruction du couvert végétal en sortie d’hiver. Il faudrait commencer à construire des stratégies mixtes, avec du désherbage mécanique ou d’autres alternatives à des moments clés, en complément des herbicides restant. L’autre alternative serait un basculement complet vers l’arrêt des herbicides.