Utiliser des nématodes contre les larves de chrysomèle du maïs ?

Maïs grain / Sorgho
Année de publication 2020
  (mis à jour le 22 juin 2020)
Source :  ARVALIS
Auteur :  D Lasserre (ARVALIS Institut du Végétal)
Réferences : 
ARVALIS-Infos.fr du 14/05/2020
Utiliser des nématodes contre les larves de chrysomèle du maïs ?

Dans le cadre du projet européen Innov.AR, la lutte biologique contre la chrysomèle du maïs à l’aide de nématodes entomopathogènes fait l’objet de tests au champ. Illustration en vidéo.

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera v.) est un ravageur inquiétant dont les populations progressent chaque année en pays de Bade (Allemagne) et en Alsace. Comme la larve de chrysomèle ne se nourrit que de racines de maïs, la rotation reste la méthode de lutte la plus sûre. Elle est même obligatoire dans certains cantons du Sud-Bade Wurtemberg où les populations sont importantes (pas plus de deux maïs consécutifs).
En complément de cette stratégie de lutte, la lutte biologique via l’injection de nématodes dans le sol, qui parasitent les larves de chrysomèles, fait l’objet de tests au champ. Il s’agit de mettre au point et de développer un outil d’injection permettant d’optimiser les conditions d’apport et l’efficacité des nématodes.