Projet EXPE Ecophyto Lorrain

Grandes cultures / Polyculture-élevage
Céréales à paille
Colza
Maïs grain / Sorgho
Protéagineux
Tournesol
Année de publication 2019
  (mis à jour le 03 mai 2021)
Source :  EcophytoPIC - Cellule d'Animation Nationale DEPHY
Réferences : 
Projet DEPHY EXPE (2012-2017)
Projet EXPE Ecophyto Lorrain

Evaluation de deux niveaux de rupture pour une réduction de 50 % des produits phytosanitaires sur les systèmes de culture lorrains

Appel à projet MAA - DEPHY EXPE - 2011


Principal levier à actionner en production intégrée, l’allongement de la rotation se heurte dans la région lorraine à un contexte pédoclimatique peu favorable aux cultures de printemps et d’été. Ceci aboutit à des assolements de cultures d’hiver chargés en céréales et colza, d’où le développement d’adventices résistantes et de forts usages d’insecticides sur colza.
Les expérimentations systèmes menées dans ce projet visent à évaluer l’intérêt de la production intégrée vis-à-vis de ces deux principaux enjeux pour les producteurs de grandes cultures lorrains : la gestion des adventices et celle des ravageurs du colza.

 

Le projet EXPE Ecophyto Lorrain a pour objectif de :
- Evaluer techniquement les performances du recours à l’allongement de la rotation et de la production intégrée,
- Chiffrer l’impact économique de réductions conséquentes du recours aux produits phytosanitaires : de - 30 % à jusqu’à - 70 % dans certains systèmes,
- Disposer de sites de communication et de démonstration, afin de diffuser auprès du public cible des différents acteurs du projet les techniques de la production intégrée.

 

Ce projet s’appuie sur un réseau multi-sites et multi-acteurs analysant 7 systèmes innovants conduits en production intégrée. 3 sites sont axés sur des systèmes céréaliers et un des sites sur un système polyculture élevage. Sur l’ensemble des sites, des protocoles partagés sont utilisés pour conduire les systèmes innovants dans une logique de réduction de phytos, avec des leviers adaptés à chaque contexte pédoclimatique et contraintes locales.
Pour répondre aux besoins de références, les systèmes mis en place se basent en partie sur l’allongement de la rotation, avec selon les sites l’introduction de pois, tournesol, triticale, maïs, luzerne. Des systèmes en rotation courte colza-blé-orge dans lesquels seuls les leviers de l’itinéraire technique mis en oeuvre sont aussi évalués.

 

Thèmes abordés : production    intégrée, règles    de    décision, apprentissage, leviers, rotation, bioagresseurs, Lorraine, grandes cultures

Organisme chef de file : Chambre Régionale d’Agriculture Lorraine

Partenaires : Arvalis-institut du végétal, Centre de formation ALPA, Coop de France EMC2, ENSAIA-INRA, Terres Inovia

Montant prévisionnel financé : 474 996 €